fbpx
jeudi 27 février 2020
A VOIR

|

La directrice de Miss France ne “s’opposerait pas” à une candidate “transexuelle”

Publié le

La directrice générale de la société Miss France Sylvie Tellier affirme lundi qu'elle ne "s'opposerait pas" à la candidature d'une personne "transsexuelle" au prochain concours en décembre, cela n'étant "pas interdit" par le règlement.

Publié le 28/10/2019 à 11:00 - Mise à jour le 28/10/2019 à 11:01
Lecture < 1 min.

La directrice générale de la société Miss France Sylvie Tellier affirme lundi qu'elle ne "s'opposerait pas" à la candidature d'une personne "transsexuelle" au prochain concours en décembre, cela n'étant "pas interdit" par le règlement.

Si “un garçon ayant changé de sexe, et ayant donc un état civil féminin, se présente au concours Miss France, nous ne sommes pas la police, je ne vais pas lui faire passer de visite médicale”, dit-elle dans une interview au Parisien.

Une candidature transsexuelle, “ce n’est pas interdit dans le règlement, même si c’est compliqué dans les faits”, selon Sylvie Tellier, qui rappelle que le règlement actuel de l’émission est d’“‘être de sexe féminin'”, et non “‘né de sexe féminin'”, comme l’était “le vieux règlement de Geneviève de Fontenay”, l’ancienne présidente du comité Miss France.

“Si une jeune femme transsexuelle se présente à Miss France et que le public l’élit, on ne s’y opposera pas, parce que nous suivons le choix du public”, poursuit-elle. Mais “de toute façon, je ne pense pas que les Français soient prêts à élire une Miss transsexuelle. Et s’ils ne sont pas prêts, il n’y aura pas de Miss transsexuelle”.

Sylvie Tellier dit avoir participé au film “Miss”, qui sortira en salles en mars, dans lequel un jeune homme doit se faire passer pour une fille pour infiltrer le concours. “En tant que maman, je suis intéressée par ce que ce film soulève comme questions”, confie-t-elle. “Le nombre de sujets que j’ai vu passer sur les transsexuels et la grossophobie chez les Miss, qu’on en parle ! Il faut arrêter de dire que l’on fait de la discrimination chez les Miss France, on ne fait pas monter les filles sur des balances et on fait les costumes sur mesure, pour toutes les tailles”, dit-elle encore.

SourceAFP

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

L’ex-entraîneur de boxe de l’As Aorai condamné à 20...

Comme en première instance, l’ex-entraîneur de boxe de l’AS Aorai a été condamné, ce jeudi, par la cour d’assises d’appel, à 20 années de prison avec une période de sûreté des deux tiers. Et il ne pourra plus jamais exercer d’activités en relation avec des mineurs.

Maison de la culture : révoqué pour détournements de...

Après une procédure disciplinaire, un adjoint technique qualifié 2e échelon, affecté à l'établissement public Te Fare Tauhiti Nui (Maison de la culture)...

Quatre Polynésiens aux championnats de France de judo adapté

C’est une première en Polynésie, tous sports confondus : quatre jeunes Polynésiens vont participer, du 3 au 5 avril, à des championnats de France de sport adapté. Ils sont trisomiques, et pratiquent le judo depuis une dizaine d’années.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X