samedi 13 août 2022
A VOIR

|

La Commission européenne alloue 500 millions d’euros aux Pays et territoires d’Outre-mer pour 2021-2027

Publié le

Dans le cadre de la coopération Union européenne-Pays et territoires d’Outre-mer (PTOM) pour la période 2021-2027, la Commission européenne a formellement adopté, le 15 décembre 2021, les décisions relatives aux programmes pluriannuels des onze PTOM pour un montant global de 500 millions d’euros (environ 60 milliards de Fcfp).

Publié le 29/12/2021 à 9:59 - Mise à jour le 29/12/2021 à 11:36
Lecture < 1 min.

Dans le cadre de la coopération Union européenne-Pays et territoires d’Outre-mer (PTOM) pour la période 2021-2027, la Commission européenne a formellement adopté, le 15 décembre 2021, les décisions relatives aux programmes pluriannuels des onze PTOM pour un montant global de 500 millions d’euros (environ 60 milliards de Fcfp).

Avec des aides diverses, tous les PTOM* français sont concernés par ces programmes : la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie, Saint-Barthélemy, Saint-Pierre-et-Miquelon et les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF). Wallis et Futuna est quant à lui intégré dans un volet régional pour les territoires français du Pacifique. Ces programmes indicatifs pluriannuels (PIP), négociés par toutes les parties, fournissent le cadre formel de la coopération UE-PTOM, en définissant des priorités convenues conjointement, notamment le Pacte vert, le numérique et la croissance durable, ainsi que des objectifs spécifiques aux régions définies. 

Pour le Fenua, ce financement doit répondre à un objectif principal : garantir l’accès à l’eau potable et à l’assainissement tout en assurant une gestion intégrée des ressources face aux contraintes du changement climatique. Plus précisément, il s’agit entre autres de « contribuer à l’amélioration des services publics de l’eau tout en privilégiant la qualité de la ressource » – par des efforts dans la gouvernance générale locale et la modernisation des systèmes d’assainissement – et de « contribuer à la réforme de la gouvernance de l’eau ». Pour cela le montant indicatif du PIP est de 31,1 millions d’euros, soit plus de 3,7 milliards de Fcfp.

infos coronavirus