vendredi 3 juillet 2020
A VOIR

|

Instagram allonge la liste noire d’images encourageant le suicide et l’automutilation

Publié le

Instagram, le réseau dédié aux photos et vidéos du groupe Facebook, a allongé lundi la liste d'images interdites susceptibles d'encourager le suicide ou l'automutilation, en y ajoutant les dessins et autres contenus fictifs.

Publié le 29/10/2019 à 11:44 - Mise à jour le 29/10/2019 à 11:44
Lecture < 1 min.

Instagram, le réseau dédié aux photos et vidéos du groupe Facebook, a allongé lundi la liste d'images interdites susceptibles d'encourager le suicide ou l'automutilation, en y ajoutant les dessins et autres contenus fictifs.

Très populaire chez les jeunes, Instagram avait déjà interdit, début février, les photos montrant des blessures infligées à soi-même, pour aider à lutter contre ce fléau. « Nous n’autoriserons plus de représentations fictives d’automutilation ou de suicide sur Instagram, telles que des dessins ou du contenu de films ou de bandes dessinées », a déclaré le patron d’Instagram, Adam Mosseri, dans un billet de blog. « Nous retirerons également les images qui ne montrent pas (directement) l’automutilation ou le suicide mais sont relatives aux matériaux ou méthodes s’y associant », a-t-il ajouté.

La décision d’interdire de telles images avait été prise alors que le père d’une jeune Britannique, Molly Russell, qui s’est suicidée en 2017 à l’âge de 14 ans, accusait Instagram d’avoir une responsabilité dans ce drame. L’adolescente avait, selon son père, consulté beaucoup de contenu lié au suicide ou à l’automutilation. Le patron d’Instagram s’était alors dit « bouleversé » par la mort de l’adolescente. « C’est le genre de choses qui vous frappe en plein cœur et ne vous quitte plus », avait-il déclaré dans un entretien au quotidien britannique The Daily Telegraph.

« La réalité tragique est que certains jeunes sont influencés négativement par ce qu’ils voient en ligne et risquent donc de se blesser », a déclaré lundi Mosseri dans son billet de blog. « C’est un risque réel », a-t-il reconnu.

Instagram a indiqué que dans les trois mois ayant suivi le changement de politique, le service avait « réduit la visibilité de, ou ajouté des écrans de sensibilité » à plus de 834 000 éléments de contenu.

SourceAFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Fortes houles : vigilance orange aux Tuamotu Sud et...

Météo-France Polynésie a placé en vigilance orange pour fortes houles les zones : Tuamotu Sud et Gambier. Et en vigilance jaune pour fortes houles les zones : Tuamotu Est, Tuamotu Centre Sud, Tuamotu Ouest, Australes Centre et Rapa Cette forte houle provoquera une élévation importante du niveau de la mer dans les lagons exposés et de forts courants aux abords des passes.

Emmanuel Macron pourrait venir en Polynésie en octobre

Le Président de la République Emmanuel Macron devait venir en Polynésie en avril. Plusieurs rendez-vous étaient prévus comme le One Planet Summit....

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV