samedi 4 juillet 2020
A VOIR

|

Important incendie de forêt à la périphérie de Nouméa

Publié le

Un important incendie fait rage depuis samedi sur la commune du Mont-Dore dans la banlieue de Nouméa en Nouvelle-Calédonie où pas moins de 30 000 hectares ont brûlé depuis la mi-septembre, ont indiqué lundi les services de secours.

Publié le 02/12/2019 à 9:13 - Mise à jour le 02/12/2019 à 11:03
Lecture 2 minutes

Un important incendie fait rage depuis samedi sur la commune du Mont-Dore dans la banlieue de Nouméa en Nouvelle-Calédonie où pas moins de 30 000 hectares ont brûlé depuis la mi-septembre, ont indiqué lundi les services de secours.

Selon un bilan provisoire communiqué lundi par la direction de la sécurité civile, 1 900 hectares sont déjà partis en fumée et plusieurs habitations ont été mises en défense. Trois hélicoptères bombardiers d’eau, 54 sapeurs-pompiers, un hélicoptère de reconnaissance et des moyens terrestres sont mobilisés.      

Un barbecue allumé par des pique-niqueurs en état d’ébriété serait à l’origine de ce feu, attisé par les vents, qui s’est rapidement propagé sur une végétation déshydratée à flanc de montagne.

Alors que le vent est « fort sur la zone », les secours devaient faire face lundi « à une importante reprise » des flammes sur le flanc droit de l’incendie, qui « semble imputable à des mises à feu volontaires ».       

Le feu menace la réserve intégrale de la montagne des Sources, « château d’eau » du Grand Nouméa, riche d’une biodiversité végétale et animale exceptionnelle 

« Plus d’un Calédonien sur trois dépend de l’eau de cette surface menacée par l’incendie », a déclaré aux Nouvelles-Calédoniennes, Hubert Géraux, responsable du WWF (Fonds mondial pour la nature) à Nouméa.         

Fin 2005, cette zone avait déjà été la proie des flammes et avait depuis fait l’objet de campagnes de reboisement, désormais réduites en cendres. 

La réserve naturelle de la forêt de la Thy est également exposée au risque des flammes. Elle est située sur les hauteurs de la tribu kanak de Saint-Louis (1 400 habitants), qui n’est pas « directement menacée pour le moment », a indiqué un porte-parole de la sécurité civile. « 2019 s’affiche désormais comme l’année la plus destructrice depuis 2001 pour la Nouvelle-Calédonie », a déploré dans un communiqué l’Observatoire pour l’environnement (Oeil).      

Depuis le début de la saison administrative des feux de forêt, le 15 septembre, 30 000 hectares ont été dévastés par les flammes, a également indiqué l’Oeil, précisant que les communes de Kouaoua, Ouégoa et Houaïlou dans le nord de l’archipel étaient jusqu’alors les plus touchées. 

SourceAFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV