samedi 16 janvier 2021
A VOIR

|

Îles Samoa et Tonga : fermeture des écoles pour endiguer la rougeole

Publié le

Toutes les crèches et écoles primaires publiques de l'archipel des Tonga ont été fermées dans le but de contenir l'épidémie de rougeole qui sévit dans le Pacifique Sud, a annoncé jeudi le gouvernement.

Publié le 14/11/2019 à 10:34 - Mise à jour le 14/11/2019 à 11:49
Lecture 2 minutes

Toutes les crèches et écoles primaires publiques de l'archipel des Tonga ont été fermées dans le but de contenir l'épidémie de rougeole qui sévit dans le Pacifique Sud, a annoncé jeudi le gouvernement.

Au total, plus de 200 cas, confirmés ou non, ont été répertoriés dans le royaume, si bien que le ministre de l’Éducation Siaosi Sovaleni a annoncé que les écoles demeureraient fermées jusqu’au 25 novembre au moins. « Les enfants qui ont la rougeole vont pouvoir être traités en étant isolés des autres », a-t-il dit.

Les autorités tongiennes ont cependant maintenu le défilé de l’équipe nationale de rugby à XIII prévu vendredi pour célébrer les récentes victoires historiques sur la Grande-Bretagne et l’Australie. Mais il a été conseillé aux spectateurs de porter des masques, et une rencontre entre les joueurs et des écoliers a été annulée.

Aux Samoa, où sept décès soupçonnés d’être liés à la rougeole ont été répertoriés, le gouvernement a également fermé les écoles.

Les Samoa américaines ont de leur côté décrété l’état d’urgence sanitaire jeudi. Le gouverneur Lolo Matalasi Moliga a annoncé que toutes les personnes rejoignant le territoire américain en provenance des Tonga ou des Samoa devaient fournir une preuve d’immunisation.

Les autorités des Îles Cook, très dépendantes du tourisme, ont expliqué qu’elles recevaient trop de visiteurs pour tous les inspecter, mais ont indiqué que des dispositions avaient été prises en cas d’épidémie. « Nous espérons pouvoir tenir », a déclaré la ministre de la Santé Josephine Aumea Herman à Radio New Zealand. 

La rougeole, après une baisse spectaculaire entre 2000 et 2016 grâce à d’importantes campagnes de vaccination, est maintenant en forte recrudescence, en raison notamment d’une attitude de défiance envers les vaccins.

La rougeole reste une maladie potentiellement mortelle. Avant l’arrivée des vaccins dans les années 1970, elle tuait dans le monde 7 à 8 millions d’enfants par an.

La méfiance à l’égard du vaccin combiné Rougeole-Oreillons-Rubéole (ROR) a été provoquée par une étude de 1998 qui liait le vaccin et l’autisme. Il a pourtant été établi rapidement que son auteur avait falsifié ses résultats, et plusieurs études ont montré depuis que le vaccin n’augmentait nullement le risque d’autisme. 

infos coronavirus