mercredi 12 août 2020
A VOIR

|

Hollande demande aux Français dans des pays à risque d’être vigilants

Publié le

Publié le 19/11/2015 à 12:38 - Mise à jour le 19/11/2015 à 12:38
Lecture 2 minutes

Ce vendredi, une prise d’otages meurtrière a eu lieu à l’hôtel Radisson Blu de Bamako au Mali.  Revendiquée par le groupe jihadiste de Mokhtar Belmokhtar, fidèle à Al Qaïda, elle s’est terminée après neuf heures d’enfer. Il aura fallu l’intervention conjointe des forces maliennes et étrangères, notamment françaises. Plus de 27 personnes ont été tuées.
« Une fois encore les terroristes veulent marquer de leur présence barbare tous les lieux où ils peuvent tuer, où ils peuvent impressionner, massacrer. Nous devons une fois encore tenir bon et montrer notre solidarité à l’égard d’un pays ami : le Mali. C’est d’autant plus important que dans cet hôtel de Bamako, il y a des touristes ou des responsables d’entreprises de nombreuses nationalités », a déclaré le président de la République François Hollande. 

Cet attentat survient une semaine après les attaques meurtrières qui ont fait à Paris 130 morts et plus de 350 blessés et, revendiquées pour leur part par le groupe Etat islamique. Le président François Hollande a appelé les ressortissants français au Mali à prendre l’attache de l’ambassade. « D’une manière générale, dans le contexte que chacun connait, je demande à tous nos ressortissants dans des pays que l’on sait sensibles, de prendre toutes les précautions », a déclaré le président de la République. 

L’Union européenne a décidé ce vendredi de durcir les contrôles à ses frontières extérieures pour répondre aux failles apparues après ces attentats. L’enquête a par ailleurs montré qu’au moins deux de leurs auteurs avaient suivi le chemin des migrants pour venir en Europe.

Rédaction web avec AFP

Spécial attentats : suivez l’actualité en direct via le fil info de l’AFP en cliquant ICI

La déclaration du président de la République concernant la prise d’otages


Déclaration du président de la République à la… by elysee

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV