samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Hawaii adopte l’Accord de Paris sur le climat

Publié le

Publié le 05/06/2017 à 16:07 - Mise à jour le 05/06/2017 à 16:07
Lecture 2 minutes

Alors que Près d’un Américain sur deux désapprouve la décision de Donald Trump de sortir les États-Unis de l’Accord de Paris, et que de nombreuses villes des Etats-Unis ont décidé de passer outre la décision de Trump, Hawaii est devenu le premier état à adopter formellement les promesses de l’Accord de Paris sur le climat, faisant en cela un pied de nez au président des USA.

La signature du projet de loi a eu lieu moins de deux semaines après que le président Trump ait annoncé qu’il retirait les États-Unis de l’accord sur le climat, un accord visant à lutter contre le changement climatique.

Comme le révèle le site « Hawaïï News Now », le gouverneur de l’état d’Hawaïï, David Ige a signé deux projets de loi qui visent à faire de Hawaïï un endroit plus vert pour vivre.

« En tant qu’état insulaire, nous sommes particulièrement conscients des limites de notre environnement naturel. Nous voyons les impacts de nos actions », a déclaré David Ige. « À l’heure actuelle, il est temps que les États et les gouverneurs prennent leur avenir en main. »

L’une des lois signées par le gouverneur développe des stratégies et des mécanismes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dans tout l’État, en harmonie avec les principes et les objectifs adoptés dans l’accord de Paris.

L’autre loi, met en place un groupe de travail qui aura la charge d’identifier les pratiques agricoles et aquacoles pour améliorer la santé des sols et promouvoir la séquestration du carbone dans les secteurs agricole et aquacole de l’État.
 

Rédaction Web

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.