mercredi 24 février 2021
A VOIR

|

Harvey Weinstein inculpé pour viol et agression sexuelle à New York

Publié le

Publié le 24/05/2018 à 7:51 - Mise à jour le 24/05/2018 à 7:51
Lecture 2 minutes

Plus de sept mois après les premières accusations portées contre lui, M. Weinstein, 66 ans, s’est livré vers 07H30 locales à la police, dans un commissariat du sud de Manhattan. L’ex-producteur multi-oscarisé, accusé d’abus sexuels par une centaine de femmes, y est resté une heure et demi, le temps notamment que sa photo soit prise et ses empreintes digitales relevées.

Il est ressorti les mains dans le dos, menotté, ignorant les questions lancées par la foule de journalistes qui l’attendaient, avant d’être emmené au tribunal de Manhattan. Lors d’une audience éclair, le juge a confirmé les conditions de sa remise en liberté, négociées à l’avance avec son avocat: une caution d’un million de dollars cash, le port d’un bracelet électronique, et la remise de son passeport aux autorités. Ses déplacements sont limités aux Etats de New York et du Connecticut.

Son avocat Ben Brafman, un ténor du barreau new-yorkais qui avait obtenu en 2011 l’abandon des poursuites contre Dominique Strauss-Kahn dans l’affaire du Sofitel, a déclaré qu’il allait « agir très vite pour faire abandonner les poursuites« . La prochaine audience a été fixée au 30 juillet.

Le bureau du procureur de Manhattan a précisé que l’accusation pour viol concernait des faits remontant au 18 mars 2013, à une adresse abritant un hôtel dans le quartier de Midtown. L’identité de la victime n’a pas été précisée. Il s’agirait d’une nouvelle accusation, non publiée jusqu’ici. L’accusation de 2004 semble elle correspondre aux allégations de Lucia Evans. Elle avait déjà publiquement accusé Harvey Weinstein de l’avoir forcée à lui faire une fellation au siège de sa société de production Miramax.

Depuis la publication des premières révélations sur lui début octobre, Harvey Weinstein a été accusé par une centaine d’actrices –dont Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow et Asia Argento–, de mannequins et d’ex-employées d’abus sexuels allant du harcèlement au viol.

Si une condamnation est loin d’être acquise, plusieurs figures du mouvement #MeToo ont applaudi les images d’un Weinstein menotté. « Je suis sous le choc« , a déclaré sur la chaîne ABC l’ex-actrice Rose McGowan. « Je dois avouer que je ne pensais pas le voir un jour menotté. »
 

Rédaction Web avec AFP

 
 

infos coronavirus