dimanche 20 octobre 2019
A VOIR

|

Etats-Unis : Virginia Beach pleure ses morts et s’interroge sur le tireur

Publié le

​DRAME - Des habitants de la ville américaine de Virginia Beach se sont rassemblés dans l'émotion samedi pour rendre hommage aux 12 employés municipaux abattus la veille par l'un de leurs collègues, dont la police tentait de comprendre les motivations.

Publié le 31/05/2019 à 6:39 - Mise à jour le 05/08/2019 à 9:20
Lecture 3 minutes

​DRAME - Des habitants de la ville américaine de Virginia Beach se sont rassemblés dans l'émotion samedi pour rendre hommage aux 12 employés municipaux abattus la veille par l'un de leurs collègues, dont la police tentait de comprendre les motivations.

Un par un, les visages des 12 victimes ont été projetés sur un écran, accompagnés de brefs éléments biographiques, lors d’une conférence de presse émouvante samedi matin.

Sept hommes et cinq femmes tombés sous les balles d’un de leurs collègues vendredi à Virginia Beach, station balnéaire de 450 000 habitants au sud de Washington, qui abrite également une importante base de la marine américaine.

Richard Nettleton, technicien municipal, travaillait depuis 28 ans pour la ville. Michelle “Missy” Langer comptait elle 12 années de service public, Katherine Nixon 11…
“Ils laissent derrière eux un vide que nous ne serons jamais en mesure de combler”, a déclaré le responsable administratif de la ville, Dave Hansen, indiquant que quatre personnes étaient toujours hospitalisées dans un état grave.

Le président Donald Trump a adressé ses condoléances samedi sur Twitter : “Le gouvernement fédéral est là, et le sera, pour répondre à tous les besoins. Que Dieu bénisse les familles et tous les autres !”

> “Difficile à croire”

Une centaine de personnes, certaines en pleurs, étaient réunies samedi matin sur le parking d’un cinéma pour rendre hommage aux victimes au son des prières et des guitares.
“C’est difficile à croire. On ne peut pas imaginer que cela puisse arriver dans notre ville. Il est temps de se rassembler et de prier avec tout le monde, de ne faire qu’un”, a confié à l’AFP Anthony Moore au milieu du rassemblement, auquel participait notamment le gouverneur de Virginie Ralph Northam, le visage grave.

Les autorités ont identifié le tireur samedi. Préférant honorer la mémoire des victimes, elles n’ont prononcé son nom qu’à une seule reprise : DeWayne Craddock, un homme d’une quarantaine d’années employé depuis environ 15 ans au service des travaux publics de la ville. Selon la presse locale, il s’agit d’un ancien engagé de l’armée américaine.

Il était environ 16 heures vendredi (20 heures GMT) lorsqu’il a fait irruption dans un bâtiment municipal, lourdement armé, avant de tirer “à l’aveugle”, aux différents étages, sur toutes les personnes se trouvant sur son passage.
S’en est suivie une “fusillade longue et intense” avec la police, arrivée sur les lieux en l’espace de quelques minutes, a indiqué le chef de la police de Virginia Beach, James Cervera.

Un policier, touché lors de cet échange de coups de feu, a survécu grâce à son gilet pare-balles.
Après avoir passé au peigne fin “une scène de crime horrible”, les enquêteurs tentaient toujours samedi de trouver ce qui avait pu motiver M. Craddock à passer à l’acte.

L’édifice municipal théâtre de la tuerie restait entièrement bouclé par la police. En plus des policiers locaux, des agents de la police fédérale (FBI) et des spécialistes en médecine légale entraient et sortaient de l’imposant bâtiment, ont constaté des journalistes de l’AFP.

> “Un solitaire”

Les autorités ont refusé de dire si le tireur était sous le coup d’une mesure disciplinaire au travail ou s’il avait des antécédents judiciaires. Le Wall Street Journal a rapporté qu’il avait été récemment licencié.
La police avait fait savoir vendredi soir que le tireur était armé d’un pistolet de calibre .45 équipé d’un silencieux, qu’il a rechargé à plusieurs reprises.
“Nous avons retrouvé d’autres armes sur les lieux”, a souligné samedi matin M. Cervera, sans préciser lesquelles. D’autres armes ont également été retrouvées à son domicile.

Une voisine a confié à une chaîne locale du réseau CNN que M. Craddock semblait être un “solitaire”. “Je ne l’ai jamais vu descendre les poubelles ou monter des courses, ni jamais vu personne entrer ou sortir de chez lui”, a dit Cassetty Howerin.
Selon le site Gun Violence Archive, cette fusillade est la 150e depuis le début de l’année aux Etats-Unis –en 151 jours– ayant touché quatre personnes ou plus.

“C’est une atroce réalité”, a réagi sur Twitter Gabby Giffords, ancienne élue grièvement blessée par balle en 2011. “Et le fait que les dirigeants de notre nation ne parviennent pas à nous protéger devrait révolter tous les Américains”.
Chaque fusillade meurtrière de grande ampleur relance le débat sur la régulation des armes à feu, mais celui-ci tourne fréquemment à vide.

REPORTAGEAFP

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

18ème salon des îles Australes du 21 octobre au...

La 18ème édition du salon des îles Australes ouvre ses portes lundi 21 octobre à l’Assemblée. Sur le thème de la "valorisation des merveilles de l’artisanat en mer et sur terre", plus de 70 exposants de l’archipel ont fait le déplacement. Ramona Tevaeara’i, présidente du comité organisateur, était l’invitée de notre journal :

Nucléaire : “Il faut que tous nos enfants connaissent...

Sept mois après la disparition de Roland Oldham, Moruroa e Tatou a un nouveau président. Hirohiti Tefaarere a tenu jeudi matin sa première réunion de travail avec les membres de son bureau. Aujourd’hui retraité de l’assemblée, Hirohiti Tefaarere est bien connu pour avoir milité aux côtés des partis indépendantistes tels que le Here Ai’a, Te Nunaa ia Ora, Ea Api avec John Teariki et enfin le Ia Mana te Nunaa. Il a aussi présidé plusieurs clubs sportifs. Cet ancien syndicaliste a été à l’origine des principales réformes sociales du pays. Membre fondateur de Moruroa e Tatou, Hirohiti Tefaarere a créé en 1988 le comité pour la paix Te Rai Hau et en 1987 la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen. Son prochain combat : l’enseignement de l’histoire du nucléaire à l’école et faire reconnaître le 2 juillet comme jour férié.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X