dimanche 15 septembre 2019
A VOIR

|

Etats-Unis : déraillement mortel dans l’état de Washington

Publié le

Publié le 17/12/2017 à 7:38 - Mise à jour le 17/12/2017 à 7:38
Lecture 2 minutes

“Il y a plusieurs morts”, a indiqué Ed Troyer, membre du service du shériff du comté de Pierce lors d’un point-presse, évoquant une scène “vraiment horrible”. Le train qui inaugurait la ligne entre Seattle (Washington) et Portland (Oregon) a déraillé ce lundi matin à 7h40 (4h40 heure du fenua) en passant sur un pont ferroviaire qui surplombe une autoroute. A son bord, se trouvent 78 passagers et cinq membres d’équipage. 

 Des photos publiées par le Département des transports de l’Etat (WSDOT) et par la police de l’Etat montrent au moins une voiture du train tombée du pont sur la chaussée de la principale artère reliant Olympia à Tacoma, vers le sud.

Les causes de l’accident n’étaient pas connues et aucun bilan plus précis n’était disponible dans l’immédiat. 

Selon la société de transport Amtrak, le train était de type Cascades, un train pendulaire à grande vitesse.

Enquête fédérale

Le bureau d’enquête fédéral NTSB a indiqué sur son compte Twitter qu’il enquêtait sur l’accident. 

Le dernier accident grave remonte au 12 mai quand l’Amtrak 188 reliant Washington à New York avec 243 personnes à bord avait déraillé à l’entrée d’une courbe alors que le train était lancé à 170 km/h, soit plus de deux fois la vitesse autorisée. L’accident a fait huit morts et blessé plus de 200 personnes.

Selon les experts, le déraillement aurait pu être évité très simplement si un système de limitation de vitesse, utilisé depuis des années, avait été installé à l’endroit de l’accident.

Appelé Positive Train Control (PTC), ce système de contrôle permet de surveiller où se trouve le train et la vitesse à laquelle il circule, grâce à des capteurs GPS placés à la fois dans les trains et le long des voies.

Un système informatique centralise les données et empêche tout excès de vitesse, tout feu rouge grillé ou toute collision avec un autre convoi en agissant sur la locomotive à la place du conducteur, pour freiner s’il va trop vite, ou l’arrêter complètement si un obstacle a été détecté sur les voies par exemple.
 

Rédaction web avec AFP

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Les dangers des réseaux sociaux

Internet et les réseaux sociaux sont-ils des pièges dont les premières victimes sont les adolescents ? La question est plus que jamais d’actualité. En Polynésie, on n’échappe pas à l’utilisation intensive du Web qui peut parfois mener à des dérives. Pour éviter les pièges, la gendarmerie met régulièrement en place des actions. Les professionnels de santé se sont aussi saisis de cette problématique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Un dernier hommage au brigadier Loïc Ly Sao

Vive émotion ce matin au commissariat de Papeete. L’ensemble du personnel de la DSP s’est réuni pour un dernier au-revoir à Loïc Ly Sao, leur collègue décédé dans un accident de VTT, dimanche dernier au Pic Vert.

Une grande enquête santé sur les maladies non transmissibles...

Une grande enquête santé 2019-2020 démarre la semaine prochaine dans l’ensemble des archipels de la Polynésie. Edouard Suhas, chargé de recherche à l'institut Louis Malardé, et le docteur Allal Louazani, responsable du bureau des maladies non transmissibles à l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), étaient nos invités pour en parler :

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV