mercredi 4 août 2021
A VOIR

|

Épidémie du Covid-19 en Outre-mer : la Martinique touchée, après Saint-Barth, Saint-Martin et la Guyane

Publié le

La Martinique a rejoint vendredi les trois territoires d'Outre-mer déjà touchés par le coronavirus, Saint-Barthélemy, Saint-Martin et la Guyane, les autres territoires étant encore épargnés, selon un décompte dans les territoires.

Publié le 06/03/2020 à 10:38 - Mise à jour le 06/03/2020 à 10:43
Lecture < 1 min.

La Martinique a rejoint vendredi les trois territoires d'Outre-mer déjà touchés par le coronavirus, Saint-Barthélemy, Saint-Martin et la Guyane, les autres territoires étant encore épargnés, selon un décompte dans les territoires.

Deux premiers cas ont été confirmés positifs jeudi au CHU de la Martinique jeudi. Il s’agit d’un couple d’Italiens. “Les deux patients vont bien et n’inspirent pas d’inquiétude à ce stade”, a indiqué l’ARS.

En Guyane, cinq personnes qui avaient participé au rassemblement d’une église évangélique de Mulhouse entre le 17 et le 24 février, ont été reconnus positifs mercredi au nouveau coronavirus, à Saint-Laurent-du-Maroni. Il s’agit de cinq adultes, dont 3 enseignants et un médecin.

Les premiers cas de coronavirus outre-mer avaient été signalés dimanche à Saint-Martin et Saint-Barth, deux collectivités qui dépendent de la Guadeloupe. Il s’agit un résidant de Saint-Barth, confiné chez lui, et de ses parents, hospitalisés à l’hôpital de Saint-Martin.

La Guadeloupe elle-même n’est pas touchée, tout comme Saint-Pierre et- Miquelon, au large du Canada. Le petit territoire français a mis en place un formulaire que devront remplir tous les voyageurs entrant par avion ou par bateau sur l’archipel. Ils devront indiquer les pays qu’ils ont visités dans les quatorze derniers jours et préciser s’ils ont d’éventuels symptômes grippaux.

Dans l’océan indien, Mayotte est encore épargnée, tout comme La Réunion.

Enfin, dans le Pacifique, ni la Nouvelle-Calédonie, ni Wallis-et-Futuna, ni la Polynésie ne sont touchés. En Polynésie, territoire qui dispose d’une large autonomie, le gouvernement polynésien impose désormais à chaque voyageur voulant prendre un avion en direction de l’archipel de présenter un certificat médical de moins de 5 jours attestant de l’absence de symptôme du coronavirus.

infos coronavirus