mardi 14 juillet 2020
A VOIR

|

Deux morts, plus de 200 blessés dans un séisme à Taïwan

Publié le

Publié le 05/02/2018 à 17:01 - Mise à jour le 05/02/2018 à 17:01
Lecture 2 minutes

Un hôtel et un immeuble d’habitation ont été les bâtiments les plus endommagés, dans la ville portuaire de Hualien, un haut lieu touristique de cette île, d’après le service des pompiers. 
Cinq autres bâtiments, dont un hôpital, ont également subi des dégâts, selon la même source. Les chaînes de télévision montraient des routes jonchées de gravats et des fissures sur des autoroutes.
Le Premier ministre William Lai a précisé que les deux décès étaient survenus à Hualien. La présidente taïwanaise Tsai Ing-wen a déclaré sur sa page Facebook que des équipes de secours de toute l’île se mobilisaient pour intervenir sur la zone touchée par le séisme.
La secousse a été enregistrée mardi à 23H50 heure locale (15H50 GMT), son épicentre se trouvant à 21 kilomètres au nord-est de cette agglomération, selon l’institut géologique américain USGS.
L’USGS, organisme qui fait référence au niveau mondial en matière de tremblements de terre, a annoncé que ce séisme avait été enregistré à une faible profondeur, environ 9,4 kilomètres.
 

Un hôtel effondré

 
Sur des images télévisées, on peut voir l’hôtel Marshal de Hualien incliné sur un côté. Les sauveteurs recouraient à des grues pour y atteindre les personnes bloquées dans les étages supérieurs.
« C’est le plus important tremblement de terre que j’aie vécu à Hualien en plus de dix ans« , a déclaré un habitant de cette ville, Blue Hsu, dont la maison a été fortement secouée.
Décrivant la situation à l’hôtel Marshal, M. Hsu a dit que la partie inférieure du bâtiment s’était effondrée. « Les étages inférieurs se sont enfoncés dans le sol, et j’ai vu des touristes pris de panique recueillis par les sauveteurs », a-t-il raconté.
Un autre habitant de Hualien, Lu Chih-son, a déclaré qu’un immeuble d’habitation proche de son domicile s’était lui aussi partiellement effondré.
« J’ai vu le rez-de-chaussée s’enfoncer dans le sol. Puis le bâtiment a continué à s’effondrer et le troisième étage est devenu le rez-de-chaussée », a-t-il dit.
Des responsables des services locaux de la lutte contre les incendies ont déclaré que 149 personnes au total avaient été secourues dans les bâtiments endommagés par le séisme.
Les autorités ont souligné que d’autres étaient toujours prisonnières des décombres, sans pouvoir en donner le nombre.
Quinze répliques au moins ont suivi le séisme, ont annoncé les services météorologiques taïwanais.
Près de cent autres secousses de moindre importance avaient précédé le tremblement de terre de mardi dans la même région ces trois derniers jours.
Il y a deux ans, un séisme de magnitude identique avait fait plus de cent morts à Taïnan, une ville du sud-ouest de Taïwan.
Le tremblement de terre le plus meurtrier subi par Taïwan au cours des dernières décennies s’était produit en septembre 1999. De magnitude 7,6, il avait fait environ 2.400 morts.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV