lundi 21 octobre 2019
A VOIR

|

Des trafiquants arrêtés avec plus de 3 000 tortues rares

Publié le

Publié le 26/02/2019 à 9:09 - Mise à jour le 26/02/2019 à 9:09
Lecture 2 minutes

Cette opération survient deux semaines après une saisie record de 30 tonnes de pangolins et d’écailles de pangolin, un mammifère menacé d’extinction dont le commerce est interdit.

Les deux trafiquants ont été arrêtés par des garde-côtes peu après minuit, au large de l’Etat méridional de Johor. Ils transportaient “sept paquets contenant environ 3 300 tortues, apparemment destinés à être vendues dans le pays”, a expliqué dans un communiqué un responsable des garde-côtes, le commandant Mohammad Othman.

La valeur des tortues saisies est estimée à environ 150 000 ringgits (environ 3,9 millions de Fcfp) et l’affaire a été confiée aux responsables de la protection de l’environnement, a-t-il poursuivi, sans donner d’indication sur la provenance des trafiquants.

La tortue à nez de cochon, qui tient son nom de son groin proéminent, est une tortue d’eau douce qui compte parmi les espèces les plus en danger, selon l’Union internationale de la conservation de la nature (UICN). Elle vit dans le sud de la province indonésienne de Papouasie ainsi qu’en Papouasie-Nouvelle-Guinée et dans le nord de l’Australie. 

Elle fait l’objet d’une forte demande à Singapour et en Chine, où elle est vendue comme animal de compagnie, et finit parfois sur les étals des marchés alimentaires.

Le nombre de tortues saisies mercredi a été qualifié d'”incroyable” par l’organisation écologiste Traffic Southeast Asia, soulignant le danger encouru par cette espèce très menacée par le trafic. “Nous espérons que l’enquête permettra de rassembler davantage d’informations sur les réseaux de trafiquants depuis l’Indonésie et les pays voisins”, a observé la porte-parole de l’organisation, Elizabeth John.

 

-AFP

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Charles Laux, une vie vouée au kung-fu

Depuis son adolescence, Charles Laux pratique le kung-fu a un rythme soutenu. Aujourd’hui à la retraite, il consacre la plupart de son temps à acquérir davantage de techniques pour se perfectionner. Des techniques durement acquises auprès de maîtres et au gré de ses voyages.

Don d’organes : “Donneur ou pas, l’important est de...

Les associations Un don de vie et Donneurs de sang de Polynésie ont organisé samedi une journée de sensibilisation pour encourager le don d’organes. Carine Domelier, membre de l’association Un don de vie, explique que, "donneur ou pas, l’important est de le dire à ses proches".

Loma Spitz, grande dame de la chanson est décédée

Le monde de la musique polynésienne de la "belle époque" est en deuil. Loma, qui a formé avec sa soeur Mila, le duo célèbre des années 60 "Loma et Mila" est décédée aujourd'hui à l'âge de 80 ans des suites d'une longue maladie.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X