fbpx
lundi 18 novembre 2019
A VOIR

|

Démantèlement sans précédent d’un site pédophile : plus de 300 arrestations dans 38 pays

Publié le

C'est le fruit d'une longue et intense collaboration policière internationale : plus de 300 personnes ont été arrêtées dans 38 pays dans le cadre d'une enquête qui a permis de démantèlement d'un réseau pédopornographique sans précédent.

Publié le 16/10/2019 à 10:40 - Mise à jour le 16/10/2019 à 10:52
Lecture 2 minutes

C'est le fruit d'une longue et intense collaboration policière internationale : plus de 300 personnes ont été arrêtées dans 38 pays dans le cadre d'une enquête qui a permis de démantèlement d'un réseau pédopornographique sans précédent.

Le site pédophile était le plus gros abrité sur le “dark web”, cet ensemble de réseaux cryptés et cachés au sein de la partie d’internet non référencée par les moteurs de recherche classiques, ont annoncé mercredi les autorités britanniques et américaines.

Il a opéré entre juin 2015 et mars 2018, quand une enquête menée par les autorités sud-coréenne, américaine et britannique a mené à l’arrestation de son gestionnaire en Corée du Sud. Agé de 23 ans, Jong Woo Son a depuis été condamné à 18 mois de prison.

Il a été inculpé mercredi aux Etats-Unis, a annoncé la procureure de Washington Jessie Liu, qui n’a pas souhaité “commenter ce qu’il pourrait se passer ou pas quant à une extradition”.

Le site, Welcome To Video, était “l’un des premiers à proposer à la vente des vidéos répugnantes” pouvant être payées avec la crypto-monnaie bitcoin, selon l’agence britannique de lutte contre la criminalité organisée.

La justice américaine considère ce site comme “le plus grand marché d’exploitation sexuelle d’enfants en termes de volumes de contenus”. Il rassemblait 250 000 vidéos, dont près de la moitié étaient inconnues jusqu’alors, montrant des jeunes enfants victimes d’agressions sexuelles, selon Mme Liu.

Ce contenu de 8 000 gigabytes pourrait être stocké sur “10 000 CD-Roms”, a précisé Don Fort, chef des enquêtes criminelles au sein de l’IRS, les services fiscaux américains.

Ces vidéos étaient vendues sur le site où chaque utilisateur créait un compte associé à une adresse bitcoin. Elles ont été téléchargées plus d’un million de fois, selon le ministère américain de la Justice.

“Centaines de prédateurs”

Selon l’acte d’accusation américain contre Jong Woo Son, le site a reçu au moins 420 bitcoins à travers 7 300 transactions, soit 370 000 dollars (environ 40 millions de Fcfp).

En tout, 337 utilisateurs présumés ont été arrêtés dans cette enquête dont les ramifications vont de l’Australie à la République tchèque en passant par l’Arabie saoudite et le Brésil.

Ron Fort a salué la capacité de l’IRS à “analyser les blockchain et de désanonymiser les transactions en bitcoins (pour) identifier des centaines de prédateurs dans le monde”.

“Vous êtes allés sur le dark web pensant que vous étiez anonymes, mais vous ne l’étiez pas” a dit M. Fort à l’adresse des utilisateurs. “Nos agents ont prouvé encore une fois que vous ne pouvez vous cacher nulle part”.

L’opération a permis de “sauver au moins 23 mineurs” habitant aux Etats-Unis, en Espagne et au Royaume-Uni qui étaient victimes d’abus sexuels par des utilisateurs du site, selon Mme Liu.

Les enquêteurs britanniques avaient découvert ce site dans le cadre des investigations contre un géophysicien, Matthew Falder, qui purge une peine de 25 ans de prison après avoir reconnu 137 infractions dont l’incitation au viol d’enfants en 2017, et pour avoir partagé des images de l’agression sexuelle d’un nouveau-né, selon la police britannique.

Au Royaume-Uni, sept hommes ont déjà été condamnés, dont un à 22 ans de prison pour le viol d’un petit garçon de cinq ans, ainsi que l’agression sexuelle d’une petite fille de trois ans, qui apparaissait sur le site Welcome to Video.

Environ 92 personnes ont été visées par l’enquête américaine et dix hommes ont été condamnés à des peines allant de trois mois à 15 ans de prison. 

La justice américaine poursuit également dans cinq pays 24 personnes accusées d’avoir financé le site internet. Elle souhaite saisir les fonds pour les reverser aux victimes.

Des séjours thérapeutiques pour jeunes en difficulté

Depuis trois ans, le nombre de délits commis par des mineurs au fenua est en baisse. Afin de lutter contre la récidive, les adolescents sont pris en charge par la direction territoriale de la protection judiciaire de la jeunesse. Celle-ci agit sur trois leviers : la famille, l’insertion et la santé. Sur ce dernier volet, trois séjours thérapeutiques ont été organisés cette année. Le dernier vient de se terminer à la Presqu’île.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Les Polynésiens en manque de sommeil

Les vacances de la Toussaint sont désormais terminées. À Tahiti, la plupart d’entre nous en ont profité pour recharger les batteries loin des embouteillages de début et fin de journée ou des devoirs. Mais savez-vous que nous sommes tous en dette de sommeil ? De 10 heures par jour pour nos grands-parents, nos nuits sont passées à une moyenne de 7 heures 30. Quelles sont les conséquences sur notre santé et comment être moins fatigué ?

Les gendarmes formés à la lutte contre les violences...

Afin de lutter contre les violences intra-familiales, le plan "AGIR 2020" a été lancé ce matin au camp de la gendarmerie de Faa'a, en présence du Haut-commissaire. Gendarmes et policiers ont bénéficié de la première session de formation, axée sur l’accueil et l’accompagnement des victimes.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X