dimanche 12 juillet 2020
A VOIR

|

Décès du Premier ministre des îles Tonga

Publié le

Le Premier ministre des îles Tonga, Akilisi Pohiva, est décédé jeudi matin dans un hôpital d'Auckland à 78 ans, après des années passées à se battre contre des problèmes de santé, ont annoncé les autorités néo-zélandaises, rendant hommage à un pionnier du combat pour la démocratie.

Publié le 12/09/2019 à 12:00 - Mise à jour le 12/09/2019 à 12:37
Lecture 2 minutes

Le Premier ministre des îles Tonga, Akilisi Pohiva, est décédé jeudi matin dans un hôpital d'Auckland à 78 ans, après des années passées à se battre contre des problèmes de santé, ont annoncé les autorités néo-zélandaises, rendant hommage à un pionnier du combat pour la démocratie.

“I think in many ways he came to say goodbye, to show his respect and solidarity with the Forum Leaders and to make a…

Posted by Pacific Islands Forum Secretariat on Wednesday, September 11, 2019


Akilisi Pohiva avait été évacué mercredi de l’archipel par avion afin de soigner une pneumonie en Nouvelle-Zélande. Son cabinet avait exhorté les Tongiens à prier pour leur chef de gouvernement. « Pohiva était un homme d’État sage et un grand ami de la Nouvelle-Zélande », a déclaré devant le Parlement néo-zélandais le ministre Kelvin Davis. « Il était un avocat, un militant, quelqu’un qui défendait les droits et la démocratie. »

Le Premier ministre australien Scott Morrison s’est de son côté dit « terriblement attristé » par l’annonce de ce décès. « Il était pour son peuple un avocat passionné, mais aussi pour ses îles adorées et pour notre famille du Pacifique », a-t-il dit.


Professeur d’histoire, Pohiva se lança dans les années 1970 dans le combat pour la démocratie, à une époque où Tonga était sous le joug d’une monarchie absolue contrôlée par la famille royale et la noblesse. « Personne ne brilla plus que lui dans l’engagement pour la démocratie aux Tonga », a déclaré au Parlement Shane Jones, membre de Nouvelle-Zélande d’abord, un des partis de la coalition au pouvoir. « Il fut poursuivi pour trahison et harcelé en raison de ses convictions. »

Pohiva entra au Parlement tongien en 1987 et devint Premier ministre en 2014 à la faveur de réformes démocratiques. Fin 2017, le roi Tupou VI prononça la dissolution du Parlement et renvoya son Premier ministre. Mais Akilisi Pohiva était tellement populaire qu’il remporta contre toute attente un second mandat.

En dépit de ses problèmes de santé, qui lui avaient déjà valu en 2018 d’être placé en soins intensifs, Pohiva avait le mois dernier assisté à la réunion annuelle du Forum des îles du Pacifique (FIP) aux Tuvalu, où il avait prôné une réaction urgente aux défis du réchauffement climatique.

On ignore quand se dérouleront les obsèques du Premier ministre, qui avait sept enfants. Des médias tongiens rapportent que le Parlement de l’archipel a suspendu indéfiniment ses travaux.

SourceAFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

La durée de prescription des médicaments à base de...

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé a alerté les autorités sanitaires sur les risques de dépendance et...

Un projet d’aménagement pour le port de pêche de...

Le plan de réaménagement du port de pêche prend forme. Devant la majorité des professionnels du secteur, le vice-président Teva Rohfritsch et ministre de l’équipement René Temeharo, ont présenté les premiers esquisses de ce projet qui doit permettre d’optimiser les réseaux et fluidifier la circulation dans cette zone où l’activité n’a eu de cesse de se développer en 30 ans d’existence.

Ouverture du 1er Village du Tiurai

Le ministre de la Culture, en charge de l’Artisanat, Heremoana Maamaatuaiahutapu, a officiellement inauguré, mercredi matin, le 1er Village du Tiurai qui se tiendra du mercredi 8 au samedi 11 juillet, et du mercredi 15 au samedi 18 juillet, de 10 heures à 18 heures, dans les jardins de la Maison de la Culture.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV