jeudi 28 mai 2020
A VOIR

|

Décès de Pierre Tchernia, « Monsieur Cinéma » et dernier géant de la télé française

Publié le

Publié le 08/10/2016 à 6:57 - Mise à jour le 08/10/2016 à 6:57
Lecture 3 minutes

« L’état de santé de papa s’est dégradé il y a 8 jours, il est mort à 3 heures du matin dans nos bras », a annoncé à l’AFP Antoine Tchernia. « Il est parti dans la sérénité entouré de sa famille », a ajouté son agent, Artmedia.
 
Pendant une carrière impressionnante de presque 60 ans, avec bonhomie et sans pédanterie, il a transmis aux téléspectateurs sa passion encyclopédique du cinéma, incarnant l’ambition du service public d’une culture exigeante et populaire.
 
« Pierre Tchernia est le dernier géant de la télévision qui disparaît », a souligné sur LCI Michel Drucker, autre figure historique de la télé. « C’est lui qui avec Georges de Caunes et Pierre Sabbagh a inventé le JT dans les années 50. On est parmi les derniers qui ont connu (les studios de la rue Cognac-Jay, où est née la télévision ».
 
« La disparition de Monsieur Cinéma met en tristesse la cinéphilie », a déclaré à l’AFP Gilles Jacob, ancien président du festival de Cannes. « Il a rendu le grand public cinéphile sans qu’il s’en aperçoive ».
 
Fils d’un immigré ukrainien, né à Paris en 1928, Pierre Tchernia avait participé à l’ORTF à la création du premier journal télévisé en 1949 qu’il avait ensuite quitté en 1955 pour devenir créateur et animateur d’émissions de variétés (« La clé des champs », « La boîte à sel »).
 
De 1966 à 1988, il s’était imposé comme la référence cinématographique de la télévision, avec une série d’émissions où il transmettait son goût pour le septième art, de « Monsieur Cinéma » à « Mardi cinéma », avec des candidats passionnés qui connaissaient le moindre réalisateur. Sans oublier « L’Ami public numéro 1 » puis « SVP Disney », qui a pendant 14 ans a marqué le jour de Noël avec des extraits des classiques Disney. 
 
Il a aussi mis en scène cinq oeuvres de Marcel Aymé (dont « Le Passe-muraille » et « Héloïse ») pour la télévision, et réalisé notamment « Le Viager » avec son ami Michel Serrault, ainsi que quelques dessins animés pour le cinéma.
 
Immédiatement reconnaissable, il a été immortalisé par ses amis Goscinny et Uderzo, les créateurs d’Astérix, sous les traits d’un centurion dans « Astérix en Corse ». 
 
En 1994, sa carrière redémarre quand Arthur lui demande de coprésenter « Les Enfants de la télé », sur France 2 puis sur TF1, ce qu’il fera jusqu’en 2006. Arthur lui donne alors le surnom de « Magic Tchernia » et le fait connaître à une nouvelle génération. Affaibli, il se retire ensuite des feux de la rampe.
 
Son héritage reste vivace : c’est en référence à son émission-culte que Laurent Ruquier a lancé cette année sur France 2 « Mardi Cinéma », avec comme slogan  « Mardi Cinéma revient ».
 
« Pierre Tchernia était la mémoire vivante de la télévision française (…) un homme de l’audiovisuel public, d’une télévision qui informe, qui éduque et qui divertit », a commenté le président de la République François Hollande dans un communiqué.
 
La ministre de la Culture Audrey Azoulay l’a qualifié de « monument de la télévision et du septième art qui aimait marier la culture et le divertissement ». « Figure familière et aimée des Français, son sourire et sa voix aussi marquent nos mémoires », a-t-elle dit dans un communiqué.
 
L’ancien ministre Jack Lang a rappelé que Pierre Tchernia avait activement combattu dans les année 90 un projet d’accord secret au sein de l’OCDE, l’AMI (Accord Multilatéral sur les Investissements) qui menaçait l’exception culturelle française. « Un jour, il m’a dit, vous devriez écrire un article. Et il m’en a suggéré le titre: L’AMI. Voilà l’ennemi ! », a raconté l’ancien ministre à l’AFP. « Grâce à lui, cet article a eu un retentissement considérable. Et a stoppé ces menaces américaines contre le cinéma, contre la culture, contre les arts. »
 
« Je suis ému, triste car c’est un grand bout de ma vie qui s’en est allé », a réagi Arthur au micro de RTL.
 
De nombreuses personnalités de la télé, dont Pierre Lescure, Laurent Ruquier, Jean-Pierre Pernaut, Jean-Marc Morandini, Nikos Aliagas, Cyril Hanouna et Jean-Pierre Foucault, ont salué sa mémoire, tout comme 16.000 internautes sur Twitter.
 

AFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV