jeudi 3 décembre 2020
A VOIR

|

Covid-19 : les vols internationaux au départ et à l’arrivée de la Nouvelle-Calédonie limités jusqu’en mars 2021

Publié le

Les vols internationaux pour quitter ou se rendre en Nouvelle-Calédonie resteront limités jusqu'au 27 mars 2021, tout comme la quatorzaine obligatoire pour les voyageurs à l'arrivée, en raison de l'épidémie de coronavirus, a annoncé mardi le gouvernement calédonien dans un communiqué.

Publié le 01/09/2020 à 9:07 - Mise à jour le 01/09/2020 à 9:26
Lecture 2 minutes

Les vols internationaux pour quitter ou se rendre en Nouvelle-Calédonie resteront limités jusqu'au 27 mars 2021, tout comme la quatorzaine obligatoire pour les voyageurs à l'arrivée, en raison de l'épidémie de coronavirus, a annoncé mardi le gouvernement calédonien dans un communiqué.

« Pour éviter la propagation du Covid-19 en Nouvelle-Calédonie », aujourd’hui exempt de tout cas notamment en raison d’une quatorzaine obligatoire, « la programmation des vols internationaux au départ et à destination de la Nouvelle-Calédonie reste limitée jusqu’au 27 mars 2021, sauf évolution favorable de la situation mondiale d’ici là », précise le communiqué.

« Je sais que nombre de Calédoniens ont pour habitude de passer des vacances à l’extérieur pendant l’été. Mais la situation dans laquelle nous sommes ne nous permettra malheureusement pas de partir cette année », a déclaré le président du gouvernement Thierry Santa lors d’une conférence de presse, selon le site internet du gouvernement.

Pour entrer en Nouvelle-Calédonie, il faut avoir un test PCR négatif 72 heures avant de prendre l’avion, faire une quatorzaine obligatoire dans un hôtel dédié, et faire un autre test PCR à l’issue. Seuls 23 cas de coronavirus ont été déclarés dans l’île depuis le début de la pandémie.

« Le gouvernement maintiendra le sas sanitaire qui permet à tous d’avoir une vie normale, ici en Nouvelle-Calédonie, jusqu’au 27 mars 2021, sauf évolution favorable d’ici là », a précisé Thierry Santa.

« Le gouvernement maintient une liaison aérienne hebdomadaire (en moyenne) depuis la métropole via Tokyo », ajoute le communiqué. La planification de ces vols est « contrainte par la capacité d’accueil en quatorzaine dans les hôtels réquisitionnés par le gouvernement, qui continue à en assumer la prise en charge logistique et financière, au moins jusqu’au 31 décembre 2020 ».

Toutefois « des vols ponctuels de rapatriement vont être affrétés dans la zone Pacifique pour permettre aux résidents Calédoniens, Polynésiens et Vanuatais de rejoindre leur famille », ajoute le gouvernement.

Enfin, le gouvernement a validé la mise en place d’une quatorzaine payante, dans un hôtel de Nouméa, pour « les entreprises ayant le souhait de faire venir, à leur frais, des professionnels indispensables à la vie économique de la Nouvelle-Calédonie ».

« Tout voyage à destination de la Nouvelle-Calédonie ne doit être envisagé que pour un motif impérieux personnel, familial, de santé ou professionnel », insiste le gouvernement local. « Il peut s’écouler plusieurs semaines, voire plusieurs mois, entre la date d’arrivée souhaitée et la date d’arrivée possible en Nouvelle-Calédonie ».

infos coronavirus