jeudi 21 octobre 2021
A VOIR

|

Covid-19 : En métropole, Macron annonce la fermeture des commerces et le maintien des aides

Publié le

Le président Emmanuel Macron a annoncé mercredi soir la fermeture des commerces non essentiels dans l'ensemble de la France et assuré que les mesures d'aide aux entreprises actuellement en vigueur seront prolongées.

Publié le 31/03/2021 à 9:35 - Mise à jour le 31/03/2021 à 9:37
Lecture 2 minutes

Le président Emmanuel Macron a annoncé mercredi soir la fermeture des commerces non essentiels dans l'ensemble de la France et assuré que les mesures d'aide aux entreprises actuellement en vigueur seront prolongées.

“Les commerces seront fermés sur tous les territoires métropolitains selon la liste déjà définie dans les 19 départements aujourd’hui concernés”, a déclaré le président de la République dans son allocution télévisée.

Dans ces départements, les commerces et les rayons de grandes surfaces ne rentrant pas dans la liste de ceux “vendant des biens et des services de première nécessité” ont fermé leurs portes. Librairies et disquaires, mais aussi d’autres professions comme les coiffeurs ou les chocolatiers, ont pu rester ouverts, étant désormais considérés comme “de première nécessité”.

L’ensemble des dispositifs d’aide aux salariés et aux entreprises actuellement en vigueur seront prolongés dans le contexte de ce nouveau durcissement des restrictions.

“Comme depuis un an, l’accompagnement économique et social sera au rendez-vous, les parents qui devront garder leurs enfants et ne peuvent pas télétravailler auront droit au chômage partiel, et pour les salariés et les commerçants, les indépendants, les entrepreneurs et les entreprises, tous les dispositifs actuellement en vigueur seront prolongés”, a détaillé le président.

Emmanuel Macron a également réitéré son appel à privilégier le télétravail pour les professions qui peuvent travailler à distance.

“Le télétravail qui est sans doute la mesure la plus efficace, le télétravail sera systématisé, et j’appelle tous les travailleurs et tous les employeurs à y avoir recours chaque fois qu’ils le peuvent”, a-t-il insisté.

Pour Jacques Creyssel, délégué général de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD), “c’est une mauvaise nouvelle supplémentaire pour les commerces”. 

“On estime que 150 000 à 200 000 commerces vont devoir fermer. Une fois de plus, le commerce est celui qui va payer le plus lourd tribut”, a-t-il indiqué à l’AFP, en réclamant “un plan stratégique pour éviter une faillite de très nombreux commerçants après l’été”.

“Le sujet aujourd’hui ce sont les conséquences économiques. Il faut aider les commerces à rebondir après la fermeture, investir massivement”, a-t-il estimé.

Rédigé par

infos coronavirus