jeudi 26 mai 2022
A VOIR

|

Covid-19 : des milliers d’Australiens manifestent contre l’obligation vaccinale

Publié le

Des milliers de manifestants ont défilé samedi dans la capitale australienne Canberra en direction du Parlement pour dénoncer l'obligation vaccinale contre le Covid-19, suivant l'exemple des autres rassemblements de ce genre organisés à travers le monde.

Publié le 12/02/2022 à 8:57 - Mise à jour le 12/02/2022 à 10:41
Lecture 2 minutes

Des milliers de manifestants ont défilé samedi dans la capitale australienne Canberra en direction du Parlement pour dénoncer l'obligation vaccinale contre le Covid-19, suivant l'exemple des autres rassemblements de ce genre organisés à travers le monde.

Les manifestants sont venus se masser, certains avec leurs enfants, devant le Parlement, brandissant parfois l’Australian Red Ensign, une version du drapeau australien ayant un fond rouge associé au mouvement des “citoyens souverains” qui estiment que les lois nationales ne s’appliquent pas à eux.

Ils étaient 10 000 manifestants selon la police, avec “en général un bon comportement”, a précisé un porte-parole des forces de l’ordre, qui ont procédé à trois arrestations.

L’Australie affiche un taux de double vaccination de 94% chez les plus de 16 ans.

La vaccination n’est pas obligatoire, mais est exigée pour entrer dans le pays et pour travailler dans une série de professions considérées à risque, comme le soin des personnes âgées.

Certains États australiens, comme la Nouvelle-Galles du Sud, ont commencé à assouplir les règles en matière de preuve de vaccination pour l’entrée dans les pubs, les restaurants ou les magasins.

Le Premier ministre Scott Morrison, qui doit convoquer des élections générales d’ici la mi-mai, a exhorté les manifestants à rester pacifiques. “Le message que je leur adresse aujourd’hui est que l’Australie est un pays libre et qu’ils ont le droit de manifester et je leur demande de le faire de manière pacifique et respectueuse”, a-t-il déclaré aux journalistes.

Mais le Premier ministre a déclaré qu’il voulait être “très clair” sur le fait que le gouvernement fédéral n’avait soutenu que les obligations qui concernent les travailleurs âgés, les travailleurs handicapés et ceux qui travaillent dans des situations de santé à haut risque. “Toutes les autres obligations liées aux vaccins ont été imposées unilatéralement par les gouvernements des États”, a ajouté le Premier ministre. “Je comprends donc leurs préoccupations sur ces questions”.

Un rassemblement anti-pass vaccinal s’est aussi poursuivi pour la cinquième journée consécutive samedi devant le Parlement néo-zélandais à Wellington, où manifestants et policiers se sont fait face sous la pluie, sans affrontement.

Le mouvement des chauffeurs routiers au Canada, qui ont bloqué un pont primordial entre leur pays et les États-Unis, a attiré l’attention du monde et a fait des émules.

Des milliers de personnes se dirigeaient aussi vers Paris vendredi espérant bloquer la capitale pour protestation contre le pass vaccinal en France.

infos coronavirus