Coup de théâtre aux Etats-Unis, le « shutdown » évité in extremis

Publié le

Les Etats-Unis ont évité in extremis la paralysie de leur administration fédérale, avec l'adoption par le Sénat, à trois heures seulement du "shutdown", d'une mesure d'urgence permettant de continuer temporairement son financement.

Publié le 30/09/2023 à 16:40 - Mise à jour le 30/09/2023 à 16:40

Les Etats-Unis ont évité in extremis la paralysie de leur administration fédérale, avec l'adoption par le Sénat, à trois heures seulement du "shutdown", d'une mesure d'urgence permettant de continuer temporairement son financement.

Dans un revirement de dernière minute, la Chambre des représentants a d’abord passé ce texte proposé par le chef de file des républicains à la Chambre des représentants, Kevin McCarthy, une tentative ultime d’éviter la paralysie.  Adopté avec 335 oui (91 non) à la Chambre, il a été ensuite approuvé par 88 sénateurs contre 9, évitant in extremis un « shutdown » pour 45 jours, qui aurait mis des fonctionnaires au chômage technique et coupé l’aide alimentaire à certains bénéficiaires.

Le président Joe Biden s’est immédiatement félicité de l’accord intervenu au Sénat et a appelé le Congrès à approuver rapidement l’aide à l’Ukraine qui a été exclue de la mesure de financement d’urgence. « Je m’attends à ce que le président du Congrès respecte son engagement envers le peuple ukrainien et garantisse l’adoption du soutien nécessaire pour aider l’Ukraine en ce moment critique« , a déclaré Joe Biden dans un communiqué, faisant référence à Kevin McCarthy. La mesure d’urgence adoptée par le Congrès américain prévoit que l’administration continue d’être financée pendant 45 jours.

Des centaines de milliers de fonctionnaires américains ont retenu leur souffle à l’approche de l’échéance (minuit dans la nuit de samedi à dimanche), car aucune des deux chambres du Congrès – ni le Sénat aux mains des démocrates, ni la Chambre des représentants contrôlée par les républicains n’avaient trouvé d’accord sur une loi de finances pour prolonger le budget de l’Etat fédéral.

– PUBLICITE –

« Une victoire pour le peuple américain »

Si la mesure de M. McCarthy n’avait pas été adoptée, la première économie du monde aurait ralenti dès dimanche : 1,5 million de fonctionnaires auraient été privés de salaire et le trafic aérien aurait été perturbé, tandis que les visiteurs des parcs nationaux auraient trouvé porte close. Le vote de samedi est « une victoire pour le peuple américain, et une défaite totale des extrémistes de droite« , s’est félicité le chef des démocrates à la Chambre des représentants, Hakeem Jeffries.

L’aide à l’Ukraine, pierre d’achoppement entre démocrates et de nombreux républicains, est la grande absente du texte.  Les législateurs doivent à présent se pencher sur un projet de loi distinct portant sur une aide militaire et humanitaire de 24 milliards de dollars à l’Ukraine, que M. Biden souhaitait voir figurer dans le budget. Un vote pourrait avoir lieu en début de semaine prochaine, selon les médias américains.

Dernières news