dimanche 28 février 2021
A VOIR

|

Coronavirus – Plus de 110 000 morts en Europe, essais clinique d’un vaccin… : le point dans le monde

Publié le

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 qui a fait plus de 177 000 morts dans le monde, dont près des deux tiers en Europe.

Publié le 22/04/2020 à 9:47 - Mise à jour le 22/04/2020 à 11:26
Lecture 3 minutes

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 qui a fait plus de 177 000 morts dans le monde, dont près des deux tiers en Europe.

Plus de 110 000 morts en Europe

La pandémie de nouveau coronavirus a tué plus de 110 522 personnes en Europe, soit près de deux tiers des décès liés au Covid-19 dans le monde, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 11H GMT.

Dans le monde, elle a causé au moins 177 822 décès depuis son apparition en décembre en Chine. Plus de 2 571 881 cas ont été diagnostiqués dans 193 pays et territoires.

Les États-Unis sont le pays le plus touché, avec 45 075 décès pour 825 306 cas. Suivent l’Italie (24 648 morts), l’Espagne (21 717), la France (20 796) et le Royaume-Uni (17.337).

Trump suspend l’immigration

Le président américain Donald Trump a annoncé une « pause » de 60 jours sur la délivrance de cartes vertes qui offrent le statut de résident permanent aux États-Unis.

En arrêtant l’immigration, le président américain Donald Trump entend « donner la priorité au travailleur américain », alors que le Covid-19 a mis au chômage 22 millions de personne dans son pays. Il doit signer le décret mercredi.

Effet « dévastateur »

« La crise du Covid-19 a un effet dévastateur sur les travailleurs et les employeurs », prévient l’Organisation internationale du travail (OIT), évoquant « des pertes massives, sur la production et les emplois dans l’ensemble des secteurs ».

L’Amérique latine va connaître cette année la pire récession de son histoire, avec une chute attendue de 5,3% du PIB, selon les Nations unies.

États-Unis : gare à la 2e vague

Une deuxième vague épidémique du Covid-19 aux États-Unis pourrait être pire que la première, car elle coïnciderait avec le début de la grippe saisonnière, a averti un haut responsable de la Santé, appelant les Américains à se faire vacciner contre la grippe.

Le nombre de morts sur 24 heures est brutalement reparti à la hausse dans ce pays mardi, avec 2 751 décès supplémentaires, soit l’un des plus lourds bilans enregistrés sur une journée par un pays.

Oxygène : risque de pénurie

Dans les pays pauvres d’Afrique ou d’Asie du Sud, les médecins manquent de l’élément le plus crucial pour sauver les malades les plus graves du Covid-19 : l’oxygène lui-même, alertent les experts. Outre les respirateurs artificiels qui font parfois défaut, l’oxygène médical est une composante clé des soins intensifs.

Chômage partiel massif en France

En France, 10,2 millions de salariés, soit plus d’un salarié du secteur privé sur deux, sont concernés par le chômage partiel, un chiffre « considérable », a annoncé mercredi la ministre du Travail. Six entreprises sur dix sont concernées par ce dispositif qui permet au salarié d’être indemnisé à hauteur de 84% du salaire net.

Aides

Le président sud-africain a annoncé un « énorme plan de soutien économique et social » d’un montant de 24,4 milliards d’euros (environ 2,9 billions de Fcfp) pour soutenir les entreprises et les personnes les plus vulnérables.

Le président américain Donald Trump a demandé à son administration d’établir un plan d’aide d’urgence à l’industrie du gaz et du pétrole, ravagée par la chute vertigineuse des prix du pétrole. Le Sénat américain a lui adopté un nouveau plan de près de 500 milliards de dollars (55 billions de Fcfp) pour soutenir les PME, aider les hôpitaux et renforcer le dépistage du coronavirus. 

Vaccin : essais cliniques en Allemagne

La course pour découvrir un vaccin contre le nouveau coronavirus s’intensifie avec de premiers essais cliniques menés en Allemagne et au Royaume-uni.

En Allemagne, l’autorité fédérale chargée de la certification des vaccins a donné mercredi son feu vert à des essais cliniques sur des humains menés par le laboratoire allemand BioNTech, basé à Mayence, en lien avec le géant américain Pfizer. Ces essais, les cinquièmes réalisés sur l’homme dans le monde, selon l’Institut Paul Ehrlich (IPE), constituent une « étape importante » pour rendre un vaccin « disponible dès que possible ».  Cette autorité assure avoir donné son feu vert au terme d’une « évaluation minutieuse du rapport risques/bénéfices potentiels » du produit testé.

Des essais doivent également démarrer jeudi en Grande-Bretagne avec une première dose administrée à des humains dans le cadre d’un projet piloté par l’université d’Oxford, sous l’égide du gouvernement.

Un million de doses seront produites d’ici septembre en parallèle de la poursuite des recherches, pour qu’en cas de succès, le vaccin soit rapidement disponible. Leurs chances de succès sont évaluées par ses concepteurs à 80%.

Il n’existe à ce stade aucun traitement ou vaccin contre le Covid-19.

Trouver un vaccin est la seule voie possible pour un retour à la « normalité » dans le monde, a prévenu la semaine dernière le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, appelant dans ce domaine à accélérer les projets en développement.

infos coronavirus