samedi 30 mai 2020
A VOIR

|

Coronavirus : ni détergent ni gel hydroalcoolique sur les chiens et chats

Publié le

Pas de détergent, ni de gel hydroalcoolique pour désinfecter les chiens et les chats : l'Ordre des vétérinaires alerte les propriétaires contre les dangers de l'utilisation de ces produits sur un animal domestique.

Publié le 31/03/2020 à 9:13 - Mise à jour le 31/03/2020 à 9:13
Lecture < 1 min.

Pas de détergent, ni de gel hydroalcoolique pour désinfecter les chiens et les chats : l'Ordre des vétérinaires alerte les propriétaires contre les dangers de l'utilisation de ces produits sur un animal domestique.

En pleine épidémie de coronavirus, la peur de la contagion entraîne des comportements dangereux de certains maîtres.

Depuis quelques jours sur les réseaux sociaux, des internautes postent des images de chiens dont les pattes ont été brûlées par du gel hydroalcoolique ou encore de l’eau de javel. 

« C’est curieux de penser de désinfecter son animal avec des détergents ou du gel hydroalcoolique alors que l’on sait que l’eau savonneuse ou un shampoing pour chien marche très bien », réagit mardi auprès de l’AFP Christine Debove, conseillère régionale de l’Ordre des vétérinaires d’Ile-de-France 

Le chien et le chat se lèchent et ces produits « peuvent provoquer des irritations au niveau des muqueuses et des réactions cutanées »

La vétérinaire alerte sur le fait que « si le chien ou le chat ingère de l’alcool en se léchant, il aura une réaction plus accentuée qu’un humain car ils ne digèrent pas correctement l’alcool ».

Elle rappelle que laver les pattes de son chien de retour de promenade avec de l’eau savonneuse est un « geste d’hygiène de base que l’on devrait avoir tout le temps ». « C’est suffisamment efficace ! ».

Elle ajoute l’importance de « respecter la distanciation homme-animal, de se laver les mains très très souvent quand on a joué avec lui et d’éviter les contacts rapprochés, léchage des mains et du visage ».

En plus de ces règles de base la vétérinaire conseille « lorsque l’on rencontre un chien ou un chat qui ne nous appartient pas de ne pas le caresser, ni de le laisser nous approcher ».

Même s’il n’existe aucune preuve scientifique que les animaux transmettent le Covid-19, l’Académie de médecine a appelé la semaine dernière les propriétaires à appliquer des principes de précaution.

SourceAFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Fortes houles : vigilance jaune sur une grande partie...

Météo-France Polynésie a placé en vigilance jaune pour fortes houles les zones : Tuamotu Sud, Tuamotu Est, Gambier, Australes Ouest, Tuamotu Centre Sud, Tuamotu Centre Nord, Tuamotu Centre, Australes Centre, Tuamotu Ouest, Mopelia, îles du Vent, îles Sous-le-Vent, Rapa. Cette forte houle provoquera une élévation importante du niveau de la mer dans les lagons exposés et de forts courants aux abords des passes.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV