samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Coronavirus : les États-Unis ont le plus grand nombre de cas recensés dans le monde

Publié le

Les Etats-Unis ont dépassé jeudi l'Italie et la Chine et sont devenus le pays du monde à compter le plus de cas recensés d'infection au nouveau coronavirus, selon les données de l'université Johns Hopkins et du New York Times.

Publié le 26/03/2020 à 13:21 - Mise à jour le 01/04/2020 à 14:07
Lecture < 1 min.

Les Etats-Unis ont dépassé jeudi l'Italie et la Chine et sont devenus le pays du monde à compter le plus de cas recensés d'infection au nouveau coronavirus, selon les données de l'université Johns Hopkins et du New York Times.

Les Etats-Unis, qui sont le pays où la pandémie progresse le plus rapidement, comptabilisaient au moins 82 404 cas, selon les chiffres de Johns Hopkins. 

L’Italie dénombrait jeudi 80 539 cas et la Chine 81 285, selon un comptage de l’AFP.

Le New York Times, qui collecte ses propres données, avait peu avant également annoncé que les Etats-Unis avaient dépassé la Chine, d’où l’épidémie est partie en décembre, et l’Italie, qui compte pour sa part le plus grand nombre de morts.

Le nombre de décès liés au Covid-19 restait bien plus important en Italie (8 165) qu’aux Etats-Unis (1 178), où la majorité des morts sont enregistrés à New York, devenue le centre de l’épidémie américaine.

L’Organisation mondiale de la santé a averti mardi que les Etats-Unis et ses 330 millions d’habitants pourraient bientôt dépasser l’Europe et devenir l’épicentre de la pandémie.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.