mercredi 12 mai 2021
A VOIR

|

Coronavirus : le variant sud-africain détecté en Nouvelle-Zélande

Publié le

La première personne contaminée localement en Nouvelle-Zélande en plus de deux mois est atteinte du variant sud-africain du coronavirus, et la transmission s'est probablement faite pendant sa quarantaine, ont annoncé lundi les autorités.

Publié le 25/01/2021 à 14:50 - Mise à jour le 25/01/2021 à 14:50
Lecture 2 minutes

La première personne contaminée localement en Nouvelle-Zélande en plus de deux mois est atteinte du variant sud-africain du coronavirus, et la transmission s'est probablement faite pendant sa quarantaine, ont annoncé lundi les autorités.

Une femme de 56 ans qui était récemment rentrée d’Europe a été testée positive samedi, 10 jours après avoir achevé sa quarantaine obligatoire de deux semaines à l’isolement.

Le bilan de la Nouvelle-Zélande dans le combat contre la Covid-19 a été salué à l’étranger, l’archipel totalisant moins de 2.000 cas depuis le début de la pandémie. Au total, 25 décès ont été imputés à la Covid-19 dans ce pays.

Cette femme de 56 ans est la première personne à avoir été contaminée localement depuis la mi-décembre, et elle est atteinte d’une souche de virus vraisemblablement plus contagieuse.

« La souche d’infection est le variant sud-africain et la source de l’infection est très probablement une autre personne qui était rentrée » de l’étranger, a annoncé lundi le ministre de la Santé Chris Hipkins. 

Elle aurait été contaminée pendant sa quarantaine par une personne qui se trouvait au même étage qu’elle et qui a été testée positive deux jours avant que cette femme ne finisse sa quarantaine.

Après sa sortie de quarantaine, elle s’est rendue dans la région du Northland, à la pointe nord du pays, et a présenté des symptômes de la Covid-19 pendant plusieurs jours avant d’être testée positive.

Deux de ses proches, dont son mari, ont depuis été testés négatifs. Le directeur général de la Santé Ashley Bloomfield a estimé que s’ils n’avaient pas été contaminés, c’était probablement du fait du type de symptômes que la femme présente.

« Elle n’a pas parlé de symptômes respiratoires, c’était davantage des douleurs musculaires, ce qui fait qu’elle n’a peut-être pas propagé tant que ça le virus », a-t-il dit.

Le ministre australien de la Santé, Greg Hunt, a de son côté fait part de sa « grande inquiétude » et son gouvernement a annoncé la suspension pendant au moins 72 heures de la disposition qui permet aux Néo-Zélandais arrivant en Australie d’être exemptés de quarantaine.

« Nous optons pour une prudence totale en attendant d’en savoir plus », a-t-il dit aux journalistes à Canberra. « Ces changements entrent en vigueur immédiatement. »

M. Hunt a exhorté les Néo-Zélandais projetant de prendre un vol pour l’Australie dans les trois prochains jours à revoir leurs plans, étant donné qu’il leur faudra observer une quarantaine de 14 jours comme tous les autres visiteurs arrivant de l’étranger.

infos coronavirus