dimanche 20 septembre 2020
A VOIR

|

Coronavirus : le transfert de malades ultramarins vers les pays voisins « pas prévu à ce jour »

Publié le

La question du transfert de malades atteints du covid-19 en Outre-mer vers des pays voisins "n'est pas prévue à ce jour", a indiqué vendredi le ministre de la Santé en métropole Olivier Veran, mais "tous les accords de coopération possibles" sont envisagées.

Publié le 03/04/2020 à 9:29 - Mise à jour le 03/04/2020 à 10:01
Lecture 1 min.

La question du transfert de malades atteints du covid-19 en Outre-mer vers des pays voisins "n'est pas prévue à ce jour", a indiqué vendredi le ministre de la Santé en métropole Olivier Veran, mais "tous les accords de coopération possibles" sont envisagées.

Interrogé, avec la ministre des Outre-mer Annick Girardin lors d’un Facebook live consacré aux Outre-mer, le ministre de la Santé a rappelé que deux porte-hélicoptères allaient arriver, l’un au large des Antilles-Guyane, et l’autre près de Mayotte et la Réunion, pour aider ces territoires dans la lutte contre le coronavirus.

« Si on arrive à une situation de très forte mobilisation des services de réanimation, on prévoit des dispositifs d’ ‘évasan’ (évacuations sanitaires) lorsque c’est possible », a-t-il expliqué, notamment par exemple pour des malades des îles de Saint-Barth ou Saint-Martin, qui pourraient être évacués en Guadeloupe.

Pour la Guyane, dont le nombre de lits en réanimation a été augmenté de 29 à 40, le porte-hélicoptère « va permettre de soulager les équipes soignantes à l’hôpital en admettant à bord un certain nombre de malades » mais « pas des malades du covid-19 », a-t-il expliqué.

Cela permettra de libérer davantage de places à l’hôpital, « pour augmenter ses capacité d’accueil », a-t-il expliqué.

« La question du transfert de malades vers des pays voisins (comme l’Hexagone l’a fait avec l’Allemagne par exemple, ndlr) n’est pas prévue à ce jour », a-t-il précisé.

Mais « nous sommes en lien permanent constant avec l’ensemble des pays voisins des territoires ultramarins », a-t-il insisté, rappelant avoir participé vendredi matin à un G7 des ministres de la Santé, « où nous envisageons tous les accords de coopération possibles ».

« Les moyens sont mis à disposition en Outre-mer », a-t-il assuré, affirmant que par exemple « à La Réunion il y a plus de lits de réanimation par habitant que sur l’ensemble de la métropole en moyenne ».

Enfin, il a expliqué, que contrairement à une rumeur répandue en Outre-mer, le virus ne semble pas être arrêté par la chaleur, rappelant que le virus avait frappé « des pays (Iran, Brésil) où la chaleur est importante » et qu’il semble aussi « apprécier l’humidité ».

SourceAFP

infos coronavirus

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV