samedi 19 septembre 2020
A VOIR

|

Coronavirus : le monde « aurait dû écouter l’OMS »

Publié le

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19, qui a fait plus de 209 000 morts sur la planète.

Publié le 27/04/2020 à 10:16 - Mise à jour le 27/04/2020 à 11:25
Lecture 4 minutes

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19, qui a fait plus de 209 000 morts sur la planète.

Le monde « aurait dû écouter l’OMS »

Alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est vivement critiquée par les États-Unis pour la lenteur de sa réaction face au nouveau coronavirus, son patron, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a une fois de plus défendu son action.

Interrogé sur la politique de déconfinement que prône le président brésilien Jair Bolsonaro, alors que le Brésil n’a pas encore atteint le pic de la pandémie, Tedros Adhanom Ghebreyesus a indiqué que l’OMS « n’a pas de mandat pour forcer les pays à mettre en oeuvre ce que nous leur conseillons ». Il a ensuite souligné l’importance d’écouter l’OMS. 

« Le monde aurait dû écouter attentivement l’OMS, car l’urgence mondiale a été déclenchée le 30 janvier », avec alors, en dehors de la Chine, 82 cas et aucun décès, a déclaré le directeur général de l’agence onusienne, au cours d’une conférence de presse à Genève.

« Et nous avions conseillé au monde entier de mettre en oeuvre une approche globale en matière de santé publique. Nous avions dit de trouver les cas, tester, isoler et rechercher les contacts. Les pays qui ont suivi les conseils sont en meilleure position que les autres. C’est un fait », a-t-il affirmé. « Chaque pays aurait pu déclencher toutes ces mesures de santé publique possibles. Je pense que cela suffit à montrer l’importance d’écouter les conseils de l’OMS », a-t-il insisté.

L’OMS doit tenir à partir du 17 mai son Assemblée mondiale de la Santé, qui est son organe décisionnel suprême et réunit tous les ans tous ses pays membres.

Plus de 3 millions de cas déclarés dans le monde

Plus de 3 millions de cas de nouveau coronavirus ont été officiellement déclarés dans le monde, dont près de 80% en Europe et aux États-Unis, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 20H50 GMT.

Au moins 3 003 344 cas d’infection, parmi lesquels 209 388 décès, ont été recensés, notamment en Europe, continent le plus touché avec 1 393 779 cas et 126 223 décès, ainsi qu’aux États-Unis (980 008 cas, dont 55 637 décès), pays où la pandémie progresse actuellement le plus rapidement.

Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas graves.

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans les dernières 24 heures sont les États-Unis avec 1 388 nouveaux morts, la France (437) et le Royaume-Uni (360).

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont l’Italie avec 26 977 morts pour 199 414 cas, l’Espagne avec 23 521 morts (209 465 cas), la France avec 23 293 morts (165 842 cas), et le Royaume-Uni avec 21 092 morts (157 149 cas). La Belgique est le pays qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 622 décès par million d’habitants.

Boris Johnson appelle à la patience

La courbe de la pandémie « commence à s’inverser » au Royaume-Uni mais les Britanniques doivent continuer à respecter les mesures de confinement, a prévenu le Premier ministre Boris Johnson lundi, dans sa première allocution depuis sa guérison du Covid-19.

Retour à l’école

La Norvège a rouvert les écoles pour les enfants de six à dix ans. 

En Israël, le gouvernement table sur une réouverture progressive des écoles dès dimanche. 

Dépistages

La majorité des États américains n’ont pas la capacité suffisante de tests de dépistage pour commencer le déconfinement d’ici le 1er mai, selon une analyse publiée par des chercheurs d’Harvard.

En Andorre, une campagne de dépistage massif visant à tester ses 77 000 habitants doit débuter mercredi.

Réouvertures

En Italie, les entreprises stratégiques (automobile, mode…) ont progressivement repris lundi, avec des mesures de sécurité drastiques. 

En Suisse, les coiffeurs, magasins de bricolage, tatoueurs et cabinets médicaux ont rouvert.

Dans la bande de Gaza, restaurants et cafés sont autorisés à rouvrir.

Allemagne : masque obligatoire

Le port du masque est obligatoire depuis lundi en Allemagne dans les transports en commun et presque partout dans les magasins.

Plan français de déconfinement

En France, le plan de déconfinement à partir du 11 mai, sera dévoilé mardi à l’Assemblée nationale par le Premier ministre Edouard Philippe, avec un vote dans la foulée malgré les protestations de partis d’opposition, qui réclamaient un report du vote à mercredi.

Traçages

Plus d’un million d’Australiens ont téléchargé une application pour smartphone pour suivre à la trace les contacts avec des personnes diagnostiquées positives.

En France, la commission chargée du respect des libertés dans le domaine numérique a demandé « certaines garanties supplémentaires » pour le lancement de l’application StopCovid.

En Israël, la Cour suprême a donné jusqu’à jeudi au gouvernement pour initier un projet de loi encadrant l’utilisation par les services secrets de technologies pour géolocaliser les portables de personnes possiblement infectées.  

Amazon prolonge sa suspension en France

Le géant américain Amazon prolonge jusqu’au 5 mai la suspension de l’activité de ses centres de distribution en France, après une décision judiciaire lui imposant d’évaluer les risques liés à l’épidémie.

Demandes d’aide

L’égypte a entamé des négociations avec le FMI pour obtenir une aide financière d’un an.

L’Afrique du Sud compte aussi demander au FMI et à la Banque mondiale une aide allant jusqu’à 4,2 milliards de dollars (3,9 milliards d’euros).

Les pays du Sud de l’UE ont appelé à un « fort soutien » européen pour le secteur touristique.

Trafic aérien : 2 à 3 ans avant un retour à la normale

Le trafic aérien mondial ne retrouvera pas son niveau d’avant la pandémie avant deux à trois ans, a estimé le patron de Boeing. 

SourceAFP

infos coronavirus

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV