mercredi 22 septembre 2021
A VOIR

|

Coronavirus : Girardin refuse “qu’on puisse se faire de l’argent sur le dos des ultramarins

Publié le

"Je n'accepterai pas qu'on puisse se faire de l'argent sur le dos des ultramarins" en augmentant les prix des produits dans les territoires en période de confinement, a affirmé vendredi la ministre des Outre-mer Annick Girardin sur Radio Caraïbes international (RCI).

Publié le 03/04/2020 à 9:35 - Mise à jour le 03/04/2020 à 9:35
Lecture < 1 min.

"Je n'accepterai pas qu'on puisse se faire de l'argent sur le dos des ultramarins" en augmentant les prix des produits dans les territoires en période de confinement, a affirmé vendredi la ministre des Outre-mer Annick Girardin sur Radio Caraïbes international (RCI).

La ministre a expliqué qu’il lui avait été remonté “dans presque tous les territoires d’Outre-mer”, que la population constatait “que les prix augmentent”, en pleine épidémie de coronavirus, alors que la population est confinée, limitée dans ses déplacements, et que les vols avec l’Hexagone ont été restreints.

Lire aussi : Les prix ont-ils augmenté ?

“J’ai demandé des contrôles de la part des services de l’État dans tous les territoires”, a déclaré la ministre. Elle avait indiqué la semaine dernière qu’elle n’excluait pas “de demander aux préfets de fixer les prix de certains produits”.

Le Premier ministre Edouard Philippe a lui aussi reconnu mercredi devant les députés de la mission d’information sur la gestion de l’épidémie, que “la question de l’augmentation des prix et de l’inflation” risquait de “devenir un véritable sujet rapidement” en Outre-mer.

“C’est un sujet que nous surveillons avec beaucoup d’attention”, a-t-il ajouté.

Rédigé par

infos coronavirus