vendredi 18 septembre 2020
A VOIR

|

Coronavirus : 300 millions d’élèves privés d’école, avalanche de mesures préventives

Publié le

L'épidémie de Covid-19 continue de provoquer inquiétude et mesures d'exception dans le monde, privant d'école près de 300 millions d'élèves, vidant les stades et les lieux de culte, au moment où l'OMS regrette que certains pays n'en fassent pas assez pour combattre ce nouveau coronavirus.

Publié le 05/03/2020 à 11:33 - Mise à jour le 05/03/2020 à 11:40
Lecture 3 minutes

L'épidémie de Covid-19 continue de provoquer inquiétude et mesures d'exception dans le monde, privant d'école près de 300 millions d'élèves, vidant les stades et les lieux de culte, au moment où l'OMS regrette que certains pays n'en fassent pas assez pour combattre ce nouveau coronavirus.

En Italie, en Iran, en Corée du Sud, les écoliers sont plusieurs centaines de millions dans le monde à rester à la maison en raison de l’épidémie.

L’Unesco recense ainsi 13 pays contraints de fermer toutes leurs écoles, affectant plus de 290 millions d’élèves dans le monde, un « chiffre sans précédent ». Il y a deux semaines, seule la Chine, où le virus est apparu en décembre, avait pris la décision de fermer ses écoles.

En Italie, la fermeture de 58.000 écoles maternelles et primaires, collèges, lycées et universités est inédite dans l’histoire du pays, où les cours avaient continué même pendant la Seconde guerre mondiale et les bombardements des Alliés. 

La décision a été « difficile » et est « lourde » de conséquences économiques selon le Premier ministre Giuseppe Conte qui l’a prise contre l’avis de certains de ses conseillers, rapportent les médias italiens. 

Une « longue liste » de pays n’en fait toutefois pas assez pour combattre le coronavirus, a estimé jeudi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Ce n’est pas un exercice. Ce n’est pas le moment d’abandonner, ce n’est pas le moment de trouver des excuses, c’est le moment d’y aller à fond », a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Craignant déjà une épidémie durable, la Russie a annulé son principal forum économique prévu début juin à Saint-Pétersbourg.

Quant au Parlement européen, il a déplacé sa session plénière de la semaine prochaine de Strasbourg à Bruxelles en raison de la progression du virus en France.

– Espaces confinés –

Transports en commun, stades, salles de concerts ou lieux de culte… les espaces fermés accueillant des groupes de personnes deviennent des zones à éviter.

C’est à leur retour d’un voyage de plusieurs jours en Israël que 21 des 24 passagers d’un car de tourisme ont été diagnostiqués positifs au nouveau coronavirus, selon la Grèce qui a désormais un bilan de 31 cas.

Nombre de pays prennent des mesures d’interdiction de territoire ou de quarantaine préventive pour des voyageurs provenant de pays touchés par l’épidémie. Trente six pays ont déjà imposé une interdiction totale d’entrée aux personnes arrivant de Corée du Sud, selon Séoul, et 22 autres ont pris des mesures de quarantaine. 

Les séjours touristiques en Cisjordanie sont désormais interdits, et la basilique de la Nativité à Bethléem, lieu de naissance de Jésus selon la tradition chrétienne, est fermée, a annoncé l’Autorité palestinienne.

Israël ayant interdit l’accès à son territoire aux ressortissants de plusieurs États européens, le groupe aérien Lufthansa a décidé de suspendre tous ses vols vers ce pays à partir du 8 mars.

Le nombre de cas de contaminations dans le monde flirte avec les 100.000 : 85 pays et territoires ont relevé au moins 97.510 personnes infectées, et parmi elles, 3.346 en sont mortes, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 17H00 GMT.

Première et plus durement touchée, la Chine avec 80.409 cas, dont 3.012 décès (sans les territoires de Hong Kong et Macao).

Viennent ensuite la Corée du Sud (6.088 cas dont 467 nouveaux, 35 décès), l’Italie (3.858 cas dont 769 nouveaux, 148 décès), l’Iran (3.513 cas dont 591 nouveaux, 107 décès), et la France qui recensait jeudi 423 cas dont 138 nouveaux et 7 décès. 

Comme la Suisse, le Royaume-Uni a annoncé jeudi un premier mort dû à l’épidémie, une personne âgée qui souffrait déjà d’une autre pathologie. 

Le virus touche chaque jour de nouveaux pays : l’Afrique du Sud a eu son premier cas confirmé jeudi, un homme de 38 ans qui avait récemment séjourné en Italie.

Le monde du sport est lui aussi touché : le match de rugby du Tournoi des six nations Italie-Angleterre, prévu à Rome le 14 mars, a été reporté à une date restant à déterminer. Le marathon de Paris, prévu le 5 avril, a été reporté au 18 octobre.

– Trafic aérien –

En quelques semaines, les masques, gels désinfectants, gants ou combinaisons de protection sont devenus des denrées rares. Nombreux sont les États à prendre des décrets pour interdire l’exportation du matériel médical.

La Chine craint à présent de nouvelles contaminations d’individus de retour de l’étranger, comme celle à Shanghai d’un étudiant chinois rentré lundi d’Iran. 

La quarantaine à laquelle Wuhan et sa province – épicentre de l’épidémie – sont soumises depuis fin janvier, ainsi que la limitation des voyages dans le pays, semblent porter ses fruits : le nombre de nouveaux décès a baissé ces dernières semaines et plus de 50.000 personnes ont été guéries. 

Revers de la médaille, les mesures drastiques de confinement paralysent l’économie du géant asiatique et menacent par ricochet la croissance mondiale.

Le gouvernement italien, premier foyer européen de contamination, a mis en place un plan de 7,5 milliards d’euros pour faire face à l’épidémie et ses conséquences.

Autre conséquence : la chute brutale du trafic aérien dans le monde. Les compagnies aériennes souffrent, avec la plongée des leurs réservations qui pourrait leur faire perdre jusqu’à 113 milliards de dollars de revenus, une crise « presque sans précédent », a estimé jeudi l’association internationale du transport aérien (Iata).

La Britannique Flybe, qui emploie 2.000 salariés, a cessé ses activités « avec effet immédiat » et a été placée en redressement judiciaire, tandis que la Portugaise TAP a annoncé jeudi la suppression de près de 1.000 vols en mars et en avril.

infos coronavirus

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV