samedi 30 mai 2020
A VOIR

|

Confinement renouvelé en métropole au moins jusqu’au 15 avril, annonce Philippe

Publié le

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé vendredi le renouvellement du confinement en France pour deux semaines à compter de mardi, soit jusqu'au 15 avril, précisant que cette période pourrait encore être prolongée.

Publié le 27/03/2020 à 8:52 - Mise à jour le 27/03/2020 à 8:52
Lecture 2 minutes

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé vendredi le renouvellement du confinement en France pour deux semaines à compter de mardi, soit jusqu'au 15 avril, précisant que cette période pourrait encore être prolongée.

« Avec l’accord du président de la République, j’annonce aujourd’hui le renouvellement de la période de confinement pour deux semaines supplémentaires à compter de mardi prochain, soit jusqu’au mercredi 15 avril », a-t-il déclaré à l’issue d’un Conseil des ministres.

« Les mêmes règles que celles actuellement en vigueur continueront à s’appliquer », a-t-il précisé, ajoutant que « cette période pourra évidemment être prolongée si la situation sanitaire l’exige ».

Le conseil scientifique « évalue à au moins six semaines la période totale (nécessaire) de confinement » mais « il est encore trop tôt pour le savoir avec certitude », a rapporté Edouard Philippe.

« Au terme des dix premiers jours de confinement, il est clair que nous n’en sommes qu’au début de la vague épidémique. Elle a submergé le Grand Est depuis plusieurs jours, elle arrive en Île-de-France et dans les Hauts-de-France », a-t-il expliqué.

« Ceux qui ne respectent pas les règles de confinement sont peu nombreux et ils seront sévèrement punis, car il en va de la santé de tous et notamment des plus fragiles d’entre nous », a-t-il prévenu.

« Je remercie une nouvelle fois les Français pour leur civisme, pour leur patience et pour leur solidarité. Nous en avons besoin dans ces temps difficiles », a conclu le Premier ministre qui fera de nouveau samedi « un point complet sur la situation du pays face à cette épidémie » lors d’un point presse commun avec le ministre de la Santé Olivier Véran.

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a ensuite précisé que celui-ci « annoncera dans les tout prochains jours » « dans quelles conditions et quels délais » sera versée la prime aux soignants et aux fonctionnaires mobilisés, annoncée par Emmanuel Macron mercredi.

Interrogée sur une éventuelle interdiction de verser des dividendes, Mme Ndiaye a affirmé que les entreprises devaient faire « preuve de civisme » et que Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie, présenterait un dispositif sur le sujet vendredi soir.

Elle a ensuite détaillé plusieurs ordonnances prises en conseil des ministres. L’une d’elles permet « d’élargir juridiquement le bénéfice du dispositif de chômage partiel destiné à protéger l’emploi, à des salariés qui en étaient jusque-là exclus comme les assistantes maternelles ou salariés à domicile », a dit Sibeth Ndiaye.

Une autre « cristallise au 12 mars 2020 l’appréciation de cessation de paiement des entreprises : cela leur permet de bénéficier de mesures préventives comme la conciliation ou la procédure de sauvegarde ». Elle instaure également à ce sujet la « suspension du temps judiciaire » et permet que la garantie des salaires soit « déclenchée sans délai », a ajouté la porte-parole.

Enfin une ordonnance portant sur « le champ de la culture » permettra « aux organisations de gestion collective comme la Sacem de soutenir financièrement (de manière individuelle) les auteurs, les producteurs privés et interprètes à partir de ressources » habituellement destinées à des aides collectives, a-t-elle précisé.

REPORTAGEAFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV