mardi 9 août 2022
A VOIR

|

Clips “racistes” en Calédonie : le Conseil d’État prononce un non-lieu

Publié le

Le Conseil d'État a prononcé mercredi un non-lieu à statuer sur la diffusion de clips de campagne jugés "racistes" dans le cadre de la campagne du référendum sur l'indépendance en Nouvelle-Calédonie, ceux-ci ayant été retirés des antennes.

Publié le 08/12/2021 à 15:27 - Mise à jour le 08/12/2021 à 15:33
Lecture < 1 min.

Le Conseil d'État a prononcé mercredi un non-lieu à statuer sur la diffusion de clips de campagne jugés "racistes" dans le cadre de la campagne du référendum sur l'indépendance en Nouvelle-Calédonie, ceux-ci ayant été retirés des antennes.

La juridiction avait été saisie d’un référé-liberté par un collectif de citoyens, qui avait estimé que ces vidéos, diffusées sur la chaine de télévision publique, NC la première, dans le cadre de la campagne officielle par un parti loyaliste, portaient “une atteinte grave et manifestement illégale à plusieurs libertés fondamentales”. Avant que le Conseil d’État n’examine l’affaire, le mouvement “Les Voix du non” avait décidé de retirer ces messages des antennes.

Il s’agit d’une série de clips, sous forme de dessins animés, qui mettaient en garde sur les dangers de l’indépendance avec des personnages représentant les différentes ethnies du Caillou.

Le collectif, qui avait également saisi le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), avait jugé ces clips “dégradants, calomnieux et infantilisants”, tandis que le FLNKS (Front de Libération Nationale Kanak Socialiste) y a vu “une propagande raciste”“Nous sommes très satisfaits de l’issue de cette affaire puisque les clips ont été retirés, même tardivement et que notre action en justice a révélé clairement que toute la chaine des institutions de contrôle a dysfonctionné”, ont indiqué dans un communiqué les représentants du collectif citoyen.

Le directeur de campagne des Voix du non avait dénoncé “l’indignation sélective” des indépendantistes, assurant que l’objectif “était de mettre de la bonne humeur dans la campagne et de rendre simple, ce qui est compliqué avec du langage de chez nous (…)”.

Un troisième et dernier référendum sur l’indépendance se déroule dimanche 12 décembre en Nouvelle-Calédonie dans le cadre de l’accord de Nouméa (1998). Le scrutin se fera sans les indépendantistes, qui ont décidé de ne pas y participer invoquant la crise sanitaire.

Deux référendums sur l’indépendance ont déjà eu lieu les 4 novembre 2018 et 4 octobre 2020 et ont été remportés par les pro-France avec 56,7% des voix puis 53,3%. 

infos coronavirus