jeudi 9 juillet 2020
A VOIR

|

Canada : égarée, une baleine à bosse aperçue à Montréal

Publié le

Une baleine à bosse, sans doute égarée, séjourne depuis samedi à Montréal, une scène rare puisque la métropole québécoise est située en eau douce et à plusieurs centaines de kilomètres de l'habitat naturel du mammifère marin.

Publié le 31/05/2020 à 15:47 - Mise à jour le 31/05/2020 à 16:54
Lecture 2 minutes

Une baleine à bosse, sans doute égarée, séjourne depuis samedi à Montréal, une scène rare puisque la métropole québécoise est située en eau douce et à plusieurs centaines de kilomètres de l'habitat naturel du mammifère marin.


La baleine, probablement la même que celle observée il y a quelques jours près de la ville de Québec, a remonté le fleuve Saint-Laurent avant d’arriver samedi matin à Montréal, a indiqué à l’AFP Marie-Ève Muller, porte-parole du réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins (RQUMM).


Le cétacé, dont l’âge est estimé entre deux et trois ans, a été aperçu dimanche en fin d’après-midi près du pont Jacques Cartier.


De mémoire du RQUMM, « c’est la première fois qu’un rorqual à bosse est observé à Montréal », située à plus de 400 kilomètres à l’ouest de l’habitat naturel du mammifère marin dans l’estuaire maritime et le golfe du Saint-Laurent, a précisé Mme Muller.


Une « combinaison de facteurs » peut expliquer pourquoi la baleine a dérivé si loin, a-t-elle dit. Vu son jeune âge, elle s’est sans doute égarée en chassant ou en faisant « des erreurs de navigation » en explorant son territoire.  

« Il arrive que l’on croise des baleines ou des phoques juvéniles dans des territoires qui ne sont pas leurs territoires habituels », a expliqué Mme Muller. « Il est possible que la baleine ait suivi des proies et qu’elle ait poursuivi son chemin. »

Lire aussi > Les baleines sont de retour en Polynésie, Mata Tohora prépare de nouveaux programmes de sensibilisation

Une équipe d’intervention du RQUMM a été déployée pour documenter l’état de santé de la baleine, escortée à distance par des zodiacs d’agents du ministère de la Pêche et des Océans afin de lui éviter tout stress et de prévenir une collision avec d’autres navires, a-t-elle indiqué.

Il est possible que la baleine puisse rester « plusieurs mois » près de Montréal, a-t-elle ajouté, précisant qu’en raison de la présence d’écluses et de rapides, « elle ne devrait pas être en mesure de remonter plus loin » le fleuve vers l’ouest.

Un rorqual à bosse nage présentement au large de Montréal, près du pont Jacques-Cartier. L'équipe d'intervention…

Posted by Groupe de recherche et d'éducation sur les mammifères marins – GREMM on Saturday, May 30, 2020


Pour autant, une intervention pour réorienter la baleine -une opération qui peut être dangereuse pour l’animal- n’est pas prévue pour l’instant puisqu’une baleine peut « rester en eau douce » sur le court-terme, a-t-elle dit.

« Pour le moment, la baleine est en bonne santé, elle mange librement. La meilleure option, c’est de laisser la nature suivre son cours« , et espérer que l’animal décide seul de prendre « le chemin de retour vers les siens », a-t-elle ajouté.

Selon le RQUMM, une baleine à bosse peut mesurer entre 13 et 17 mètres et peser jusqu’à 40 tonnes à l’âge adulte.

SourceAFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Foncier : les modalités de cession de terres au...

Le ministre de l’Économie verte, ministre en charge des affaires foncières, Tearii Alpha, a convié le président Edouard Fritch à ouvrir, lundi, la matinée de présentation de la mesure de restitution des terres de Rurutu et de Rimatara pour les familles pouvant prétendre à disposer de droits fonciers dans ces deux îles. Cette réunion, qui a rassemblé plus de 400 personnes, s’est tenue dans un des amphithéâtres de l’Université de la Polynésie française, à Punaauia.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV