samedi 21 septembre 2019
A VOIR

|

Canada : 250 000 litres de pétrole rejetés accidentellement en mer

Publié le

Publié le 19/11/2018 à 10:41 - Mise à jour le 19/11/2018 à 10:41
Lecture 2 minutes

Le déversement s’est produit vendredi après “une perte de pression sur une conduite sous-marine” reliant la plateforme South White Rose et le pétrolier Sea Rose du groupe Husky Energy, à 350 km au sud-est de Saint-Jean de Terre-Neuve, selon un communiqué du régulateur gouvernemental de l’industrie. “Aucun signe visible d’éclat” à la surface de l’océan, autrement dit de marée noire, n’a été constaté lundi par un avion qui a survolé la zone, a indiqué dans une série de tweets le régulateur du secteur, l’Office Canada-Terre-Neuve des hydrocarbures extra-côtiers (CNLOPB).

Les observations aériennes et marines “indiquent que le pétrole se disperse” et que depuis l’accident de vendredi, “aucune nouvelle trace d’hydrocarbure n’a été détectée à la surface de l’eau”, a déclaré lundi soir à l’AFP le groupe canadien Husky Energy qui exploite la plateforme.

Quatorze oiseaux de mer “mazoutés” ont été observés, dont trois ont été transportés dans “un centre de désintoxication” ouvert lundi, selon ce producteur pétrolier canadien.

Un drone sous-marin a été déployé lundi pour inspecter les installations immergées de la plateforme South White Rose, en complément des observations menées en surface par un avion de surveillance et six navires. 

“Le sous-marin téléguidé n’a pas observé de pétrole à la source” de la fuite a confirmé à l’AFP une porte-parole du producteur pétrolier Husky Energy. “L’origine du déversement va faire l’objet d’une enquête approfondie”, a-t-elle poursuivi.
L’accident s’est produit en pleine tempête et avait entraîné un arrêt de la production des quatre plateformes de forage au large de Terre-Neuve. La production a repris lundi sur l’une de ces plateformes, Hebron, du groupe ExxonMobil.

L’Office Canada Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers a confirmé qu’il s’agissait du plus important déversement pétrolier de l’histoire de la province canadienne.
 

Rédaction web avec AFP

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Une Tahitienne championne de padel tennis

Léa Moerava Godallier est la numéro 2 française au classement de la Fédération Française de Tennis (FFT). Depuis septembre, elle s’est installée à Madrid car elle a intégré le circuit professionnel : le World Padel Tour qui regroupe tous les meilleurs joueurs mondiaux.

Grands projets : “cela va voir le jour” assure...

L’ouverture de la session budgétaire de l’assemblée s’est tenue ce matin avec les discours des présidents de l’hémicycle de Tarahoi, Gaston Tong Sang, et celui de la Polynésie Française, Edouard Fritch. Ce dernier a dressé un bilan d’étape de son gouvernement et donné les orientations à venir. Un bilan jugé positif pour la majorité, mais très critiqué par l’opposition.

catégories populaires