lundi 21 octobre 2019
A VOIR

|

Australie : la police déjoue un “complot terroriste” pour Noël

Publié le

Publié le 22/12/2016 à 11:19 - Mise à jour le 22/12/2016 à 11:19
Lecture 2 minutes

Le chef de la police de l’Etat de Victoria (sud-est de l’Australie), Graham Ashton, a précisé que les personnes interpellées projetaient d’attaquer, à l’aide d’explosifs, d’armes à feu et de couteaux, des lieux emblématiques de Melbourne comme la gare, la Place de la Fédération et la cathédrale Saint-Paul.
“Ces deux dernières semaines, (…) nous avons dû mener une enquête criminelle relative à la formation de ce que nous pensons être un complot terroriste”, a déclaré Graham Ashton devant la presse.
“Nous pensons qu’il y avait l’intention de mener ce que nous appelons une attaque à modes multiples, probablement le jour de Noël. L’attaque (…) devait comprendre une explosion, l’utilisation d’explosifs, et nous avons des preuves”, a-t-il poursuivi.

Les enquêteurs estiment que les suspects prévoyaient également d’employer d’autres armes, notamment des couteaux et des armes à feu, dans la deuxième ville d’Australie.
Les cibles de ce “complot terroriste” étaient toutes situées dans le centre de Melbourne, non loin du terrain de cricket, où environ 100 000 personnes sont attendues pour le match test Australie-Pakistan le 26 décembre.

Sur les sept personnes interpellées vendredi matin, cinq restent incarcérées. Toutes étaient surveillées depuis plusieurs semaines.
Parmi les cinq suspects en détention, quatre sont nés en Australie et sont d’origine libanaise, et le cinquième est né en Egypte mais a acquis ensuite la nationalité australienne. Tous sont âgés d’une vingtaine d’années.

“Nous considérons qu’ils se sont certainement auto-radicalisés, mais ont été inspirés par l’EI et la propagande de l’EI”, a expliqué M. Ashton. “Si nous n’avions pas déjoué cette attaque, elle aurait été très grave, cela ne fait aucun doute”, a affirmé le chef de la police. 
Selon lui, cette attaque aurait pu faire “un grand nombre de morts et de blessés”.

Ce complot a été déjoué alors que l’Australie a relevé son niveau d’alerte après l’attentat qui a fait lundi soir 12 morts sur un marché de Noël à Berlin. L’attaque a été revendiquée par le groupe Etat islamique.
Et mercredi, une camionnette remplie de bonbonnes de gaz avait explosé devant le siège d’une organisation chrétienne à Canberra, la capitale australienne. Mais la police estime que l’incident n’avait aucun mobile politique ou religieux.

Le Premier ministre Malcolm Turnbull a remercié vendredi les services de sécurité et de police, affirmant qu’ils avaient permis d’éviter une probable catastrophe.
“Il s’agit d’un des plus importants complots terroristes que nous ayons déjoué ces dernières années”, a estimé le Premier ministre. “Nous approchons de Noël, une période au cours de laquelle nous nous rassemblons dans la paix et l’amour avec nos familles. Ces terroristes cherchaient à bouleverser tout ça”.
Mais “ils sont en détention. Ils ne constituent plus une menace pour les Australiens”, a-t-il affirmé. 

Au cours des deux dernières années, 12 tentatives d’attentats ont été déjouées sur le sol australien, selon les autorités. 
Quatre attentats ont cependant réussi, notamment le meurtre d’un policier à Sydney l’an dernier.
La police antiterroriste a procédé à un grand nombre d’arrestations depuis fin 2014. Le jeune âge et le niveau de radicalisation des personnes interpellées inquiète particulièrement les autorités.
 

AFP

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Charles Laux, une vie vouée au kung-fu

Depuis son adolescence, Charles Laux pratique le kung-fu a un rythme soutenu. Aujourd’hui à la retraite, il consacre la plupart de son temps à acquérir davantage de techniques pour se perfectionner. Des techniques durement acquises auprès de maîtres et au gré de ses voyages.

Don d’organes : “Donneur ou pas, l’important est de...

Les associations Un don de vie et Donneurs de sang de Polynésie ont organisé samedi une journée de sensibilisation pour encourager le don d’organes. Carine Domelier, membre de l’association Un don de vie, explique que, "donneur ou pas, l’important est de le dire à ses proches".

Loma Spitz, grande dame de la chanson est décédée

Le monde de la musique polynésienne de la "belle époque" est en deuil. Loma, qui a formé avec sa soeur Mila, le duo célèbre des années 60 "Loma et Mila" est décédée aujourd'hui à l'âge de 80 ans des suites d'une longue maladie.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X