fbpx
jeudi 21 novembre 2019
A VOIR

|

Australie : d'”intenses” accouplements responsables de la mort prématurée de marsupiaux

Publié le

Les rapports sexuels très intenses de minuscules marsupiaux vivant uniquement dans le nord-ouest de l'Australie seraient à l'origine de la mort prématurée d'une génération entière de mâles, ont rapporté des chercheurs.

Publié le 07/09/2019 à 9:27 - Mise à jour le 07/09/2019 à 9:57
Lecture < 1 min.

Les rapports sexuels très intenses de minuscules marsupiaux vivant uniquement dans le nord-ouest de l'Australie seraient à l'origine de la mort prématurée d'une génération entière de mâles, ont rapporté des chercheurs.

Des spécialistes des kalutas -des marsupiaux de la taille d’une souris que l’on ne trouve que dans la région aride de Pilbara (Australie-Occidentale)- affirment que ces rapports sexuels excessifs font chuter leur système immunitaire, entraînant un fort taux de mortalité de l’espèce. 

Les femelles kalutas s’accouplent de manière fréquente et avec des mâles différents au cours de chaque saison de reproduction. “Cela signifie que les mâles doivent aussi beaucoup s’accoupler et avoir du sperme de bonne qualité (et en quantité) afin de surpasser leurs rivaux masculins”, a expliqué Genevieve Hayes, qui a dirigé l’équipe de recherche de l’Université d’Australie-Occidentale.

Les scientifiques pensent qu’il s’agit d’un rare exemple de “sémelparité masculine” qui est le fait de n’avoir, au cours d’une vie, qu’un seul cycle de reproduction. Ces mammifères meurent donc souvent avant la naissance de leur progéniture. “Des mâles ont été capturés régulièrement et en nombre tout au long de l’étude, sauf immédiatement après la saison des amours”, a expliqué Hayes.

Ces captures, “couplées à d’autres recherches sur le terrain et en laboratoire, laissent fortement penser que les mâles meurent après la saison des amours“, selon la chercheuse.

Pour autant, ce “comportement d’accouplement extrême” n’empêche pas l’espèce des kalutas de bien se porter, soulignent les chercheurs.

SourceAFP

Que deviennent les déchets des bateaux de plaisance ?

Sur terre ou sur la mer, le tri est un réflexe pour les éco-citoyens. Dans le cadre de la semaine de réduction des déchets, nous nous sommes intéressés aux marins qui ont choisi de vivre à bord d’un voilier. Souvent pointés du doigt et accusés de polluer les lagons, ils se défendent : ces gens de la mer prônent un mode de vie écolo.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Violences faites aux femmes : un projet d’extension du...

Le Conseil des femmes prépare la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le 25 novembre prochain. Minarii Galenon, le présidente du Conseil, était l'invitée de notre journal pour en parler.

Un premier marché sans sacs plastique à Raiatea

L’opération Nana Sac Plastique s’exporte dans les îles : des étudiants en BTS du lycée d’Uturoa ont organisé le premier marché sur ce thème à Raiatea. Un projet scolaire et environnemental pour sensibiliser la population à troquer les sacs plastique contre des paniers en fibres naturelles.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X