samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Attaque « terroriste » de Londres: 3 lycéens français blessés

Publié le

Publié le 21/03/2017 à 7:38 - Mise à jour le 21/03/2017 à 7:38
Lecture < 1 min.

Selon la préfecture du Finistère, deux des trois élèves blessés sont dans un état grave. « Il s’agit d’un groupe de 92 ou 93 élèves. Sur les trois blessés, deux sont dans un état grave », a déclaré à l’AFP Bernard Musset, le sous-préfet de Châteaulin de permanence, qui ne peut préciser si leur pronostic vital est engagé. 

Un avion va emmener dans la soirée les familles des jeunes blessés à Londres au départ de l’aéroport de Lorient, a-t-on également appris auprès du conseil régional de Bretagne.

« Solidarité avec nos amis britanniques terriblement frappés, plein soutien aux élèves français blessés, à leurs familles et leurs camarades », a déclaré le Premier ministre Bernard Cazeneuve sur Twitter.

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a assuré « les familles de nos compatriotes concernés de son soutien dans ce moment difficile », selon le communiqué du porte-parole du Quai d’Orsay.

Une attaque « terroriste » a fait quatre morts et au moins 20 blessés à Londres, où un homme a lancé sa voiture sur la foule devant le Parlement avant de poignarder un policier.

L’attaque a eu lieu en début d’après-midi devant le Parlement de Westminster, en plein coeur de Londres, où la Première ministre Theresa May venait de s’exprimer devant les députés.

Selon plusieurs témoins, l’assaillant présumé a d’abord renversé plusieurs piétons sur le pont de Westminster menant au Parlement et à Big Ben. 

AFP

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.