Alerte cyclonique en Nouvelle-Calédonie, sous la menace de Ruby

Publié le

Des alertes cycloniques ont été déclenchées en Nouvelle-Calédonie, en raison de la menace de la dépression tropicale forte Ruby, qui a commencé à toucher l'archipel depuis déjà quelques heures, a annoncé la direction de la sécurité civile.

Publié le 13/12/2021 à 9:55 - Mise à jour le 13/12/2021 à 9:56

Des alertes cycloniques ont été déclenchées en Nouvelle-Calédonie, en raison de la menace de la dépression tropicale forte Ruby, qui a commencé à toucher l'archipel depuis déjà quelques heures, a annoncé la direction de la sécurité civile.

L’alerte maximale de niveau 2, qui implique que les habitants restent confinés chez eux, est entrée en vigueur à partir de lundi 20 heures locales dans la province Nord et à compter de 23 heures pour les deux autres provinces des îles Loyauté et du Sud.

Des vents soufflant en rafales jusqu’à 170 km/h sont attendus près du centre de Ruby, qui passera au stade de cyclone dans la nuit de lundi à mardi, lorsqu’il abordera le nord de la Nouvelle-Calédonie.

Selon la trajectoire prévue par Météo-France NC, le phénomène devrait circuler entre le nord-est de la Grande-terre et les îles Loyauté.


De fortes pluies sont également attendues et les conditions de mer seront particulièrement dangereuses, avec des creux pouvant atteindre 8 mètres au large et des impacts possibles sur la côte, notamment aux Loyauté, a indiqué la sécurité civile.


Nouméa et plusieurs autres communes ont ouvert des centres d’accueil d’urgence pour les personnes qui ne se sentent pas en sécurité à leur domicile. « La province Sud passe en alerte 2 à 23 heures ce soir. Donc la mairie de Nouméa ouvre son centre d’hébergement pour l’accueil de populations qui aimeraient se mettre à l’abri ce soir dès 20 heures jusqu’à demain, à la fin de l’alerte 2 », à 20 heures, a indiqué à l’AFP Valérie Leclerc, directrice du Centre communal d’action sociale de la ville de Nouméa, présente avec son équipe pour équiper un gymnase du quartier de la Vallée du Tir. « On est également en période de Covid actif en Nouvelle-Calédonie, ce qui fait que concentrer des personnes dans une salle comme celle-ci nécessite évidemment de conserver les gestes barrières », a-t-elle ajouté. Les nattes sont donc séparées de plusieurs mètres, et des panneaux rappellent l’obligation de porter un masque. 

Dernières news

Activer le son Couper le son