samedi 6 mars 2021
A VOIR

|

Alerte au tsunami au Chili : pas de risque pour la Polynésie

Publié le

Publié le 15/09/2015 à 11:53 - Mise à jour le 15/09/2015 à 11:53
Lecture < 1 min.

La magnitude, calculée dans un premier temps à 7,2 par le centre sismologique national de l’université du Chili, a ensuite été revue à la hausse par le gouvernement chilien à 8, tandis que l’Institut américain de géologie (USGS) se montrait plus alarmiste, à 8,3.
« Pour le moment, aucun dommage contre les personnesaucune altération des services basiques ou des infrastructures » n’a été constaté, a assuré le Bureau national des situations d’urgence (Onemi).
 
Le tremblement de terre a été enregistré à 19h54 (22h54 GMT) à 36 kilomètres à l’ouest de la ville de Canela Baja, dans la région de Coquimbo (500 kilomètres au nord de Santiago) et à une profondeur de 11 kilomètres, a indiqué le centre sismologique national de l’université du Chili.
La secousse est survenue en début de soirée, affectant la capitale Santiago, qui compte 6,6 millions d’habitants, et a été suivie de nombreuses répliques. Elle a été ressentie jusqu’à Buenos Aires, en Argentine, à 1.400 kilomètres de là.
 
A Santiago, elle a provoqué un vaste mouvement de panique dans la population, des milliers d’habitants sortant dans les rues, a constaté un journaliste de l’AFP.
La Marine chilienne a immédiatement lancé une alerte au tsunami pour l’ensemble des côtes du pays sud-américain.

Il n’y a pour le moment aucun risque pour la Polynésie française .

Avec AFP

infos coronavirus