mercredi 16 octobre 2019
A VOIR

|

A Nouméa, des passionnés veulent repartir sur les traces de La Pérouse après une nouvelle piste

Publié le

Publié le 31/08/2017 à 9:16 - Mise à jour le 31/08/2017 à 9:16
Lecture 2 minutes

Dans un article publié mardi dans The Journal of Pacific History, un anthropologue australien, Garrick Hitchcock, avance que des rescapés des deux frégates françaises disparues dans les îles Salomon il y a 229 ans, auraient fait naufrage une nouvelle fois, cette fois dans le détroit de Torrès, entre la Nouvelle-Guinée et l’Australie.
“Je suis tout à fait d’accord avec cette piste, elle relance l’affaire de manière extraordinaire et j’espère que la France et l’Australie vont monter une expédition pour la creuser”, a déclaré à l’AFP Raymond Proner, vice-président de l’association Salomon.    

Depuis sa création en 1981 à Nouméa, cette association a accompli un travail colossal pour tenter d’éclaircir ce qui est l’un des plus grands mystères de l’histoire maritime.
Elle a notamment été à l’origine de huit missions de fouille à Vanikoro, île des Salomon dans le Pacifique Sud, au large de laquelle se trouvent les épaves des deux frégates de La Pérouse, La Boussole et L’Astrolabe, qui ont engendré plusieurs livres, documentaires et expositions.  

Jean-Francois de Galaup de La Pérouse et 220 membres d’équipage, dont de nombreux scientifiques de renom, ont quitté Brest le 1er août 1785. 
Ils ont disparu après un dernier message le 10 mars 1788, envoyé de Botany Bay, dans le sud-est de la Nouvelle-Hollande (actuelle Australie).   
Les épaves des frégates seront localisées en 1827, au large de Vanikoro. Si les récits recueillis alors auprès des habitants de l’île, et les recherches archéologiques laissent penser que des rescapés sont partis à bord d’un bateau de secours, leur destinée est toujours restée une énigme.

M. Hitchcock appuie sa thèse sur le récit en 1818 d’un marin indien, qui vécut quatre ans sur Murray,  île du détroit de Torrès, et qui apprit auprès des indigènes qu’un “bateau était venu se briser 30 ans plus tôt”.  
Selon ce récit, tous les membres de l’équipage de ce bateau furent ensuite tués dans des combats, à l’exception d’un mousse qui pourrait être un certain François Mordelle, originaire de Tréguier en Bretagne.    
“Il était âgé de moins de 20 ans et il semble qu’à l’époque dans ces îles, les très jeunes hommes étaient épargnés par les massacres”, a déclaré Raymond Proner.  
“Garrick Hitchcock, avec qui je suis en contact, a fait des recherches au bon endroit notamment en Inde. Nous savions qu’un bateau de secours avait été construit mais nous n’avions que des pistes incertaines sur sa destination”, a-t-il ajouté. 

L’association Salomon espère que des fouilles archéologiques pourront être organisées sur les récifs autour de Murray.
“Il faudra des moyens techniques importants car c’était un petit bateau tout en bois et il a passé plus de deux siècles dans l’eau”, a souligné Philippe Houdret, membre de l’association Salomon.
 

AFP

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Turama vous éclaire sur le démarchage à domicile

L’enquête Fetii Fenua vient de démarrer. Initiée par l’Institut de la Statistique, elle doit permettre de mieux connaître les mouvements de population en Polynésie et leurs besoins. Des enquêteurs viendront vous rendre visite. Comment les différencier des démarcheurs ? Nous répondons à cette question avec notre invité Raiarii Tama, chargé de communication de la Direction générale des Affaires Economiques (DGAE).

Tautira : un ahima’a géant pour 2600 convives

Plus de 2600 femmes protestantes se sont réunis samedi à Tautira pour donner leur analyse spirituelle de l’amour. Pour l’occasion, la paroisse de Tautira a préparé un four tahitien exceptionnel.

Moloka’i Hoe : la préparation des juniors d’EDT Va’a

La grande course hawaiienne Moloka’i Hoe aura lieu ce dimanche. Sur le départ, on retrouvera l’équipe junior d’EDT Va’a, qui signe sa première participation.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X