mardi 31 mars 2020
A VOIR

|

80 malades polynésiens à Paris reçoivent un repas offert

Publié le

Pour la sixième année consécutive, la Chambre d’agriculture et de la Pêche lagonaire (CAPL) de Polynésie française a offert, dimanche, avec le soutien du ministère de l’Economie verte, à la délégation de la Polynésie française, un repas à 80 malades polynésiens et leurs accompagnateurs.

Publié le 24/02/2020 à 11:42 - Mise à jour le 24/02/2020 à 11:42
Lecture < 1 min.

Pour la sixième année consécutive, la Chambre d’agriculture et de la Pêche lagonaire (CAPL) de Polynésie française a offert, dimanche, avec le soutien du ministère de l’Economie verte, à la délégation de la Polynésie française, un repas à 80 malades polynésiens et leurs accompagnateurs.

Le pasteur Nelson Hioe, aumônier des hôpitaux de Paris et ministre du culte était présent, ainsi que le député Moetai Brotherson, le directeur de cabinet du ministère de l’Economie Verte, Steeve Le Foc, et la déléguée de la Polynésie française, Caroline Tang.

La présidente de la CAPL, Yvette Temauri,  demande tous les ans, « aux producteurs et aux agriculteurs de mettre de côté des produits pour que l’on puisse les expédier en métropole pour nos malades qui sont ici. C’est pour cela qu’à chaque salon international de l’agriculture, nous venons avec les produits du pays et nous les invitons tous« .

Tout commence par une rencontre pour la prière. Dimanche cela a eu lieu à La Croisée, d’autres années ce peut être au Rosier rouge : « Après la prière nous venons à la Délégation de la Polynésie française pour le repas. Les malades viennent de partout, de tous les horizons. Nous ne regardons pas la religion. Ils sont heureux d’être conviés« , a souligné Yvette Temauri.
L’organisation de ce repas avait été confiée à l’association Te Ramepa Ora (la torche vivante) présidée par Nini Barnouin, qu’Yvette Temauri a tenu à remercier.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Coronavirus : plus de 450 000 cas officiellement déclarés...

Plus de 450 000 cas de nouveau coronavirus ont été officiellement déclarés dans le monde depuis le début de la pandémie, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 20H15 GMT.

7 décès liés au coronavirus dans les Outre-mer

Un premier décès lié au coronavirus a été comptabilisé dimanche dans l'île de Saint-Martin, aux Antilles, ont annoncé la préfecture, l'Agence régionale de santé de Guadeloupe et la direction de l'hôpital local.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

CoVID-19 : Point sanitaire depuis la cellule de crise du PaysVOIR LE LIVE
+