jeudi 22 octobre 2020
A VOIR

|

11 300 étudiants ultramarins en attente de rentrer chez eux

Publié le

Quelque 11 300 étudiants ultramarins bloqués en métropole depuis le début du confinement ont été recensés comme souhaitant regagner leurs territoires, a annoncé jeudi la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, précisant que des "quatorzaines" avaient commencé pour ces derniers en métropole avant qu'ils puissent embarquer.

Publié le 14/05/2020 à 10:33 - Mise à jour le 14/05/2020 à 10:33
Lecture < 1 min.

Quelque 11 300 étudiants ultramarins bloqués en métropole depuis le début du confinement ont été recensés comme souhaitant regagner leurs territoires, a annoncé jeudi la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, précisant que des "quatorzaines" avaient commencé pour ces derniers en métropole avant qu'ils puissent embarquer.

Chaque année, environ 40 000 étudiants ultramarins viennent étudier en métropole. Certains avaient pu rentrer chez eux avant le début de confinement, mais d’autres avaient fait le choix de rester, pour des raisons financières, pour poursuivre leurs cours et leurs examens sans décalage horaire, ou pour ne pas contaminer leurs proches.

« 11 300 étudiants souhaitent rentrer », a expliqué la ministre, lors d’une audition devant la délégation aux Outre-mer du Sénat. 

Le gouvernement avait lancé mi-avril un recensement des étudiants concernés, afin « d’évaluer et d’organiser les besoins en termes de quarantaine des étudiants ultramarins en mobilité dans l’Hexagone dans la perspective de leur retour sur leur territoire ».

Retrouvez la carte indiquant l'état des liaisons aériennes entre les territoires d'outre-mer et l'Hexagone. La continuité territoriale continue d'être assurée.

Posted by Annick Girardin on Thursday, May 14, 2020


Le gouvernement avait alors expliqué que les quatorzaines obligatoires pour toute personne entrant en Outre-mer, pourraient avoir lieu soit lors de son arrivée sur le territoire, soit avant son départ à Paris. 

« Nous avons ouvert hier les premières quatorzaines à Paris », a expliqué la ministre, sans préciser pour quelle destination. « Des couloirs sanitaires » seront mis en place, jusqu’aux avions, qui seront soit des avions dédiés aux étudiants, soit des lignes classiques quand elle rouvriront.

La ministre a par ailleurs précisé que le gouvernement réfléchissait à « des tarifs étudiants » pour les billets d’avion.   

SourceAFP

infos coronavirus

Les programmes des vols internationaux d’octobre 2020 à mars 2021

Les compagnies aériennes internationales desservant la Polynésie française ont déposé, pour approbation, leurs programmes de vols pour la saison IATA Hiver 2020-2021, courant du 25 octobre 2020 au 27 mars 2021. Ces programmes de vols s’inscrivent dans le contexte de la pandémie mondiale de la Covid-19.

Covid-19 : quels protocoles sanitaires pour les infirmiers libéraux à Raiatea ?

Plusieurs corps de métiers sont directement exposés à la Covid-19. Parmi eux, les infirmiers libéraux. À Raiatea, ils sont cinq à exercer cette profession. Depuis le mois de mars, leurs visites à domicile sont soumises à un protocole très rigoureux, afin de les protéger, ainsi que leurs patients.
10:45 Edition spéciale Covid-19 : couvre-feu en Polynésie VOIR LE DIRECT
+