A VOIR

|

Territoriales 2023 : mode d’emploi

Publié le

Les élections territoriales auront lieu dans 3 mois. Comment s’organisent-elles ? Quel est le mode de scrutin ? Comment sont élus les candidats ? Éléments de réponse.

Publié le 18/01/2023 à 15:00 - Mise à jour le 19/01/2023 à 10:13
Lecture 2 minutes

Les élections territoriales auront lieu dans 3 mois. Comment s’organisent-elles ? Quel est le mode de scrutin ? Comment sont élus les candidats ? Éléments de réponse.

Les électeurs du fenua se déplaceront les dimanche 16 et 30 avril pour élire leurs représentants à l’Assemblée de la Polynésie française (APF). Le résultat de ces élections Territoriales détermine celui de l’élection à la Présidence polynésienne, puisque le président du Pays est élu au scrutin indirect à l’APF.

Le mode de scrutin

Le suffrage universel indirect. Les électeurs ne votent pas pour un seul candidat comme lors de l’élection présidentielle en métropole. Ils votent pour plusieurs candidats, présents sur une même liste. 57 représentants territoriaux seront ainsi élus à l’APF.

À noter que ces listes sont renouvelées tous les 5 ans et doivent respecter la parité homme/femme.

Le découpage électoral

Pour les Territoriales, les 5 archipels constituent une seule circonscription électorale, laquelle est divisée en 8 sections, composées par les communes.

Les 3 principales sont les îles du vent sont découpées en 3 sections :

  • Papeete, Pirae, Arue et Moorea-Maiao dans la section 1.
  • Les communes de Mahina à Paea, en passant par la presqu’île dans la section 2.
  • Faa’a et Punaauia dans la section 3.

Enfin, les archipels des ISLV, des Australes, des Marquises, des Tuamotu de l’Est-Gambier et des Tuamotu de l’Ouest représentent chacun une section.

Plus il y a d’habitants dans la section, plus le nombre de sièges à l’Assemblée est important.

Déroulement du vote

Les listes ayant un score supérieur à 12,5% des suffrages exprimés passent au second tour.

2ème possibilité : toutes les listes qui ont plus de 5% des suffrages exprimés peuvent prétendre au second tour si elles fusionnent avec une liste qualifiée d’office.

Si une liste atteint 50% des suffrages exprimés, elle est élue dès le premier tour. Ce n’est encore jamais arrivé en Polynésie française.

La liste arrivée en tête au second tour sera élue. Elle obtiendra la prime majoritaire qui lui permettra d’asseoir sa majorité, soit 19 sièges sur les 57 de l’Assemblée. Le reste des sièges sera réparti à la proportionnelle, en fonction des scores des différentes listes.

La liste arrivée en tête élit ensuite le Président de la Polynésie française.