fbpx
mardi 25 février 2020
A VOIR

|

Interdiction de faire un feu à ciel ouvert à Faa’a

Publié le

Faa'a connaît actuellement une période de sécheresse. Plusieurs zones restent à risque et le danger de propagation d'un feu est très présent sur le territoire de la commune.

Publié le 22/08/2019 à 10:21 - Mise à jour le 22/08/2019 à 11:17
Lecture < 1 min.

Faa'a connaît actuellement une période de sécheresse. Plusieurs zones restent à risque et le danger de propagation d'un feu est très présent sur le territoire de la commune.

Il est strictement interdit de faire un feu à ciel ouvert à Faa’a durant toute la période de sécheresse qui sévit actuellement sur la commune.

Le feu à ciel ouvert, visé par l’interdiction se définit comme un feu de camp qui brûle librement. Aussi, en forêt ou à proximité, les feux d’artifice sont interdits, tout comme les lampes à la citronnelle et les lanternes chinoises, si belles à voir s’envoler, mais si dangereuses en même temps car on a aucun contrôle sur l’endroit où elles vont se déposer.

Le vent fait que c’est très dangereux, il y a de l’assèchement qui arrive très rapidement, lorsqu’on a une température chaude. L’humidité relative diminuera et c’est à ce moment que faire des feux à ciel ouvert devient problématique.

Vigilance et prudence restent donc de mise.

Pour plus de renseignements : la brigade de police communale au 40 50 22 00.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Municipales : À Papara, le Tavini veut rénover la...

À Papara, Médéric Tehaamatai conduit la liste indépendantiste "Tavini te ao maohi no Papara", aux prochaines élections municipales. Leur cheval de bataille...

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X