samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Fortes houles : vigilance jaune sur une partie des Tuamotu et aux Gambier

Publié le

Météo-France Polynésie a placé en vigilance jaune pour fortes houles les zones : Tuamotu Sud, Tuamotu Est, Tuamotu Centre Sud, Tuamotu Ouest et Gambier. Cette forte houle provoquera une élévation importante du niveau de la mer dans les lagons exposés et de forts courants aux abords des passes.

Publié le 30/05/2020 à 15:04 - Mise à jour le 30/05/2020 à 15:05
Lecture < 1 min.

Météo-France Polynésie a placé en vigilance jaune pour fortes houles les zones : Tuamotu Sud, Tuamotu Est, Tuamotu Centre Sud, Tuamotu Ouest et Gambier. Cette forte houle provoquera une élévation importante du niveau de la mer dans les lagons exposés et de forts courants aux abords des passes.

Météo Tuamotu et Gambier

Ces deux jours, ciel peu à passagèrement nuageux en général. Sur les régions de Tematangi, Moruroa et Rikitea, des nuages porteurs d’averses sont attendus lundi dans l’après-midi et en soirée.

Vent de secteur Est modéré, pointes à 50/60 kilomètres/heure. Il vire dimanche au Nord-Est faible à modéré sur le Sud-Est Tuamotu et les Gambier et devient variable faible lundi.

Mer agitée. Houle longue de Sud-Sud-Ouest atteignant 3 mètres à 3 mètres 50 dans le Sud, 2 mètres 50 à 3 mètres ailleurs samedi soir. Elle baisse dimanche, en se généralisant entre 2 mètres et 2 mètres 50, et ce jusqu’à lundi. Au Nord, houle courte d’Est d’1 mètre 50 à 2 mètres.

Plus d’infos sur meteo.pf

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.