samedi 11 juillet 2020
A VOIR

|

Fermeture physique et réorganisation de la mairie de Pirae à compter de lundi

Publié le

L’évolution de l’épidémie de Covid-19 et l’urgence de la situation sanitaire du fenua exposée vendredi par le président de la Polynésie française et le haut-commissaire de la République dans une déclaration commune, a obligé le maire de la ville de Pirae à déclencher son plan communal de sauvegarde (PCS), dès vendredi 20 mars.

Publié le 22/03/2020 à 10:47 - Mise à jour le 22/03/2020 à 10:47
Lecture 3 minutes

L’évolution de l’épidémie de Covid-19 et l’urgence de la situation sanitaire du fenua exposée vendredi par le président de la Polynésie française et le haut-commissaire de la République dans une déclaration commune, a obligé le maire de la ville de Pirae à déclencher son plan communal de sauvegarde (PCS), dès vendredi 20 mars.

Pour préserver à la fois la population et les agents municipaux, des dispositions ont été prises par la municipalité pour respecter et faire respecter l’appel au confinement général des autorités, tout en assurant la continuité du service public que cette situation oblige.

Pour appliquer le confinement général de manière stricte, l’hôtel de ville (les jardins compris) ainsi que celle de ses annexes (sauf certaines exceptions détaillées ci-dessous) seront fermés à compter de lundi 23 mars pour une durée de 15 jours et ce jusqu’à nouvel ordre.

La réouverture théorique des services est prévue le lundi 6 avril.

Pour toute demande liée à la gestion administrative communale, les institutions et usagers sont invités à adresser leur demande par courriel à [email protected]

Sur le plan opérationnel, le service de la sécurité civile (les pompiers) et publique (la police municipale) sont chargés en coordination avec la Direction de la Sécurité Publique (DSP), d’assurer la sécurité des personnes sur le territoire communal et de réaliser sur le terrain des opérations de sensibilisation, dans un premier temps, puis de contrôle allant à d’éventuelles sanctions dans un second temps sur les mesures de confinement général.

La police municipale et les pompiers restent ouverts pour toute urgence et joignables au :

  • Pompiers : 18
  • Poste de police municipale: 40 50 81 30 ou 40 50 81 31 ou sur le poste d’accueil téléphonique du standard au 40 50 80 80
  • DSP: 17 (via un fixe) ou 40 47 01 47

Réorganisation de la mairie pour rester opérationnelle et prévenir tout risque de propagation du virus

  • Fermeture au public de la mairie et de l’ensemble des annexes (parc à matériel, écoles, cuisine centrale, cimetière sauf opération funéraire autorisée par la mairie) à compter du lundi 23 mars, à l’exception :
    • du poste de police municipale
    • de la caserne des pompiers
    • du bureau de déclaration des naissances situé dans l’enceinte de l’Hôpital de Taaone, ouvert de 8h00 à 12h00 tous les jours de la semaine.

A noter que le bureau d’état civil en mairie sera fermé. Pour toute démarche liée aux actes, les usagers sont invités à les effectuer via la plateforme en ligne https://www.service-public.fr/ ou à adresser leurs requêtes à [email protected]

Le bureau des déclarations de décès et gestion administrative du cimetière assurera une astreinte avec un protocole stricte instauré pour les opérations funéraires durant cette période.

Les funéraires de la place sont informés du protocole effectif depuis le vendredi 20 mars.

Les familles sont priées de se rapprocher de Ramona AVAEORU, responsable du bureau des affaires civiles et administratives, au 87 724 123 pour enclencher les démarches administratives liées aux déclarations de décès et opérations funéraires.

  • Fermeture de l’ensemble des équipements de proximité de la commune, des accès aux lieux publics tels que les plages et parcs

L’ensemble des équipements sportifs et de proximité es fermé au public depuis le jeudi 19 mars jusqu’à nouvel ordre. Cette restriction s’applique aux complexes sportifs (street work out, plateaux sportifs, pumptrack, salles polyvalentes, salles sportives, fare va’a) ainsi qu’aux équipements de proximité (jardins d’enfants, maisons de quartiers).

  • Le marché de Pirae reste ouvert pour permettre l’achat de produits  alimentaires frais jusqu’à épuisement

Le marché de Pirae reste ouvert pour permettre aux habitués d’effectuer leurs achats de produits alimentaires frais tout en respectant les consignes et mesures d’hygiènes pour les gestes barrières (limitation de concentration du public et distance de sécurité pour éviter les contacts) pour éviter la propagation du virus et les modalités de déplacement dans le cadre du confinement général.

Par ailleurs, les roulottiers et restaurants de la ville sont soumis aux règles imposées par les restrictions du Haut-commissariat en matière d’accueil du public avec une vente à emporter autorisée.

  • Continuité de la collecte des déchets sur Pirae sauf la collecte des encombrants

La municipalité informe la population que les collectes des bacs gris et vert ainsi que celle des déchets verts (branchages, tontes de gazon…) sont pour le moment maintenues suivant le calendrier habituel.

Néanmoins, la collecte des encombrants (matériel usé en ferraille, plastique et bois) sur Pirae, qui se tient généralement les jeudis et vendredis sur l’ensemble du territoire communal sera suspendue à compter de la semaine du lundi 23 mars jusqu’à nouvel ordre. Ceci afin de privilégier l’évacuation des ordures ménagères des foyers de Pirae.

  • Continuité du service de fourniture en eau potable sur Pirae

La Polynésienne des Eaux est chargée d’assurer une continuité de service pour la fourniture en eau potable sur l’ensemble de la commune. Elle a notamment informé les usagers de la fermeture de toutes ses agences clientèles et des moyens mis à disposition pour permettre les activités auprès de ses clients. Pour tout renseignement, contactez le 40.50.34.34 ou par mail via [email protected], ou via son chatbot messenger aux horaires habituels. 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV