vendredi 24 juin 2022
A VOIR

|

Communiqué

Consultation citoyenne sur les violences intra et extra scolaires du 20 mai au 21 juin

Publié le

Afin de mieux comprendre le phénomène de violences qui frappe actuellement la jeunesse en Polynésie et de mettre en place des projets de résolution pour traiter cette problématique, Chantal Galenon et Romilda Tahiata souhaitent recueillir l'avis de la population sur la thématique des violences au sein et à l'extérieur des établissements scolaires de Polynésie.

Publié le 20/05/2022 à 14:26 - Mise à jour le 20/05/2022 à 14:30
Lecture < 1 min.

Afin de mieux comprendre le phénomène de violences qui frappe actuellement la jeunesse en Polynésie et de mettre en place des projets de résolution pour traiter cette problématique, Chantal Galenon et Romilda Tahiata souhaitent recueillir l'avis de la population sur la thématique des violences au sein et à l'extérieur des établissements scolaires de Polynésie.

Lors de sa réunion du 28 mars dernier, la commission de l’éducation, de l’enseignement supérieur, de la jeunesse et des sports, présidée par Minarii Chantal Galenon, a créé une mission d’information portant sur la gestion des violences intra et extra scolaires en Polynésie française.

Cette dernière a pour objet de consulter le plus largement possible les instances concernées par le sujet afin de mesurer les éléments de détérioration du climat intra et extra scolaire, de définir les initiatives prises dans la détection, la gestion et la prévention de ces violences, de proposer des préconisations d’actions concrètes afin de renforcer la collaboration entre l’école, les parents, les acteurs sociaux et à plus grande échelle, la communauté locale, dans la gestion de ces violences.

Dans ce cadre, les rapporteures de la mission, Chantal Galenon et Romilda Tahiata, ont souhaité mettre en place une consultation citoyenne afin de permettre à la population de donner leur avis sur la thématique des violences au sein et à l’extérieur des établissements scolaires de Polynésie française.

Le public pourra ainsi répondre anonymement à un questionnaire accessible du 20 mai au 21 juin 2022 sur le site internet de l’Assemblée et sur la page Facebook de l’Assemblée.

infos coronavirus