jeudi 6 octobre 2022
A VOIR

|

Ciguatera : une nouvelle carte des zones contaminées

Publié le

L'Institut Louis Malardé lance sa nouvelle plateforme Ciguawatch Initiative. Elle permet de déclarer et de suivre les cas de ciguatéra en Polynésie française et dans la région Pacifique.

Publié le 24/08/2022 à 15:05 - Mise à jour le 24/08/2022 à 15:05
Lecture < 1 min.

L'Institut Louis Malardé lance sa nouvelle plateforme Ciguawatch Initiative. Elle permet de déclarer et de suivre les cas de ciguatéra en Polynésie française et dans la région Pacifique.

La Ciguatera est une maladie alimentaire causée par la consommation de poissons contaminés avec une toxine appelée “ciguatoxine“. Produite par des algues microscopiques présentes dans les récifs coralliens, elle est ingérée pas les poissons de ces récifs et, au fur et à mesure de la chaine alimentaire, cette toxine peut se concentrer dans les plus gros poissons.

Il existe alors un risque d’intoxication pour les consommateurs de ces poissons, c’est la raison pour laquelle certaines espèces sont interdites à la pêche selon leur poids et ou selon leur zone de pêche.  

Les données renseignées sur la plateforme Ciguawatch sont traitées de façon anonyme, dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). L’ensemble des informations sont conservées et analysées dans le cadre du Réseau de Surveillance Epidémiologique de la Ciguatéra de Polynésie française, géré conjointement par l’Institut Louis Malardé et le Bureau de Veille Sanitaire de Polynésie française.

La surveillance de ces cas de ciguatera est importante pour aider à mieux déterminer l’évolution des espèces et des zones de pêches concernées par la ciguatoxine, et ainsi prévenir les cas de ciguatera. Des campagnes d’information sont régulièrement organisées à destination des professionnels de santé, des professionnels de la pêche et des consommateurs.

Les symptômes de la ciguatera apparaissent généralement dans les 24h suivant l’ingestion :

Signes digestifs :  nausées, vomissements, diarrhée, douleurs abdominales.

Signes neurologiques : démangeaisons, fourmillements, sensations d’engourdissement, troubles de la perception du chaud et du froid, fatigue etc…  

Plus d’informations sur la plateforme Cigawatch

infos coronavirus