lundi 19 août 2019
A VOIR

|

Dengue de type 2 : des pulvérisations d’insecticide aux Marquises

Publié le

Des pulvérisations d'insecticide sont prévues dans plusieurs zones de Taiohae aux Marquises. La lutte contre l'épidémie de dengue 2 se poursuit.

Publié le 11/07/2019 à 10:54 - Mise à jour le 05/08/2019 à 17:30
Lecture 1 min.

Des pulvérisations d'insecticide sont prévues dans plusieurs zones de Taiohae aux Marquises. La lutte contre l'épidémie de dengue 2 se poursuit.

144 cas de dengue de type 2 ont été recensés depuis le début d’année. Mahina, Arue, Papeete, Pirae, Faa’a, Punaauia, Paea, Papenoo, Hitiaa, Tiarei, Mataia, Papeari, Afaahiti-Taravao, Vairao et Taurira sont touchées par l’épidémie. Trois îles sont en phase d’alerte : Moorea (Papetoai), Bora-Bora (Vaitape et Faanui), Nuku-Hiva (Taiohae).

Des pulvérisations d’insecticide sont prévues les 12 et 16 juillet à Nuku Hiva, dans 3 zones de Taiohae.

Quartier Porokioe

Mission catholique

Collège de Taiohae

Pensez à éliminer régulièrement les gîtes à moustiques et à vous protéger à l’aide de répulsifs. En cas de fièvre, consultez votre médecin. Si vous avez la dengue : protégez-vous des piqûres de moustiques pendant 10 jours et limitez vos déplacements, pour ne pas contaminer d’autres zones géographiques.

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".