dimanche 20 septembre 2020
A VOIR

|

Crise sanitaire : Montée de l’endettement des entreprises

Publié le

L’Institut d’Emission d’Outre-mer (IEOM) a publié, ce mardi, une note relative à l’impact « de la crise Covid-19 sur la situation financière des ménages et des entreprises ». Il en ressort que si, depuis mai, la vie économique a progressivement repris, les entreprises ont massivement eu recours à l’endettement.

Publié le 18/08/2020 à 9:23 - Mise à jour le 18/08/2020 à 10:23
Lecture 2 minutes

L’Institut d’Emission d’Outre-mer (IEOM) a publié, ce mardi, une note relative à l’impact « de la crise Covid-19 sur la situation financière des ménages et des entreprises ». Il en ressort que si, depuis mai, la vie économique a progressivement repris, les entreprises ont massivement eu recours à l’endettement.

Si la vie économique a progressivement repris avec la levée du confinement, c’est « quasiment en circuit fermé », souligne l’IEOM,  car «certaines activités, telles que le tourisme et les transports », tournent encore au ralenti à fin juin ».

En mai et juin, « les consommateurs ont accru leurs dépenses, mais modérément ». Et à la fin du mois de juin, la situation financière des ménages et des entreprises restait marquée par ces circonstances particulières.

« L’analyse des données transmises mensuellement par les établissements de crédit (…) montre :  une certaine normalisation pour les ménages, avec un surplus d’épargne bancaire de 1,1 milliard de F CFP et une reprise de leur encours de crédit (+1,2 milliard de F CFP) » mais aussi  « un gonflement conjoint des dépôts des entreprises (+9,6 milliards de F CFP) et de leur endettement (+10,1 milliards de F CFP) qui correspond au déblocage progressif des prêts garantis par l’État », constate l’IEOM .

« Le rebond de la consommation et de l’octroi de crédits se traduit », en outre, « par une légère baisse de l’épargne financière des ménages en juin, après trois mois d’accumulation (+12,9 milliards de F CFP entre mars et mai 2020). Toutefois, sur les six premiers mois de l’année, le surplus d’épargne atteint 15,9 milliards de F CFP (+7,6 milliards de F CFP au premier semestre 2019) », indique encore la note.

Pour ce qui est des entreprises : « La hausse des encours de crédits bancaires s’accélère significativement, +7,3 milliards de F CFP en mai, puis +10,1 en juin, bien au-delà des flux constatés sur les trois dernières années (+0,5 milliard de F CFP), dynamisée par la montée en puissance des PGE -Les prêts garantis par l’Etat ». « À fin juin, 550 ont été accordés depuis leur mise en place, pour un montant total de 26,6 milliards de F CFP », souligne l’Institut.

Mais « l’absence de visibilité des entreprises se répercute sur la production de crédits à l’équipement (…) L’endettement des entreprises tient donc principalement au besoin de couverture de leurs charges d’exploitation », conclut l’IEOM.

infos coronavirus

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Sénatoriales : Rolfi Tutavae Chang se dit prêt à...

Rolfi Tutavae Chang se présente seul aux prochaines élections sénatoriales. Inconnu de la scène politique, l'homme de 41 ans souhaite œuvrer pour la Polynésie en la faisant rayonner au sein de la République.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV