vendredi 23 août 2019
A VOIR

|

Vaimalama Chaves aimerait “devenir présidente de la Polynésie”

Publié le

Dans une interview accordée à un média français, Vaimalama Chaves a confié souhaiter faire une licence de science politique "pour devenir présidente de la Polynésie française un jour".

Publié le 02/07/2019 à 10:52 - Mise à jour le 03/07/2019 à 6:55
Lecture 1 min.

Dans une interview accordée à un média français, Vaimalama Chaves a confié souhaiter faire une licence de science politique "pour devenir présidente de la Polynésie française un jour".

 
 
Si Vaimalama Chaves, Miss Tahiti 2018 et Miss France 2019 ne souhaite pas devenir Miss Univers ou Miss Monde, elle souhaiterait en tous les cas devenir présidente de la Polynésie française, et quitter donc le monde des Miss pour celui de la politique.

C’est dans une interview à Télé-Loisirs qu’elle a fait cette annonce, très sérieuse : “Pour être honnête avec toi, j’envisage l’année prochaine de reprendre mes études et éventuellement de faire une licence de science politique pour devenir présidente de la Polynésie française un jour. (…) C’est un projet, c’est une possibilité”.

Et si elle devenait un jour présidente du fenua, Vaimalama a déjà réfléchi à plusieurs mesures qu’elle mettrait en place, notamment dans le domaine économique : “Nous sommes totalement dépendants des importations et du coup, pour pouvoir améliorer ça, je voudrais travailler avec la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna pour décorréler le Franc pacifique à l’Euro pour pouvoir augmenter le pouvoir d’achat de tous les touristes, et en même temps faire éclater la bulle spéculative qui fait monter de manière superficielle les prix en Polynésie, pour que nous ayons un pouvoir d’achat qui soit équivalent aujourd’hui à celui où plus tard on aura la monnaie qui sera plus faible mais qui va favoriser la venue des touristes et donc augmenter notre exportation de services et améliorer notre économie”.

Elle a aussi expliqué qu’elle aimerait travailler sur l’éducation -son cheval de bataille en tant que Miss- ou encore l’agriculture : “Il y a vraiment beaucoup de choses à faire. J’ai plein de projets, plein de rêves, et j’espère que je pourrais les réaliser”.  

 

SourceTelerama

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Économie : l’embellie se confirme en Polynésie

Au volet économie, la reprise de l’activité se confirme ! L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté mercredi les comptes économiques rapides 2018 de la Polynésie. Ils révèlent un Produit intérieur brut en progression de 2,5 %. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages, les exportations et les investissements. Les détails dans ce dossier :

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Toute l’actualité de Polynésie française et d