fbpx
dimanche 26 janvier 2020
A VOIR

|

Vaimalama Chaves aimerait “devenir présidente de la Polynésie”

Publié le

Dans une interview accordée à un média français, Vaimalama Chaves a confié souhaiter faire une licence de science politique "pour devenir présidente de la Polynésie française un jour".

Publié le 02/07/2019 à 10:52 - Mise à jour le 27/11/2019 à 10:22
Lecture < 1 min.

Dans une interview accordée à un média français, Vaimalama Chaves a confié souhaiter faire une licence de science politique "pour devenir présidente de la Polynésie française un jour".

 
 
Si Vaimalama Chaves, Miss Tahiti 2018 et Miss France 2019 ne souhaite pas devenir Miss Univers ou Miss Monde, elle souhaiterait en tous les cas devenir présidente de la Polynésie française, et quitter donc le monde des Miss pour celui de la politique.

C’est dans une interview à Télé-Loisirs qu’elle a fait cette annonce, très sérieuse : “Pour être honnête avec toi, j’envisage l’année prochaine de reprendre mes études et éventuellement de faire une licence de science politique pour devenir présidente de la Polynésie française un jour. (…) C’est un projet, c’est une possibilité”.

Et si elle devenait un jour présidente du fenua, Vaimalama a déjà réfléchi à plusieurs mesures qu’elle mettrait en place, notamment dans le domaine économique : “Nous sommes totalement dépendants des importations et du coup, pour pouvoir améliorer ça, je voudrais travailler avec la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna pour décorréler le Franc pacifique à l’Euro pour pouvoir augmenter le pouvoir d’achat de tous les touristes, et en même temps faire éclater la bulle spéculative qui fait monter de manière superficielle les prix en Polynésie, pour que nous ayons un pouvoir d’achat qui soit équivalent aujourd’hui à celui où plus tard on aura la monnaie qui sera plus faible mais qui va favoriser la venue des touristes et donc augmenter notre exportation de services et améliorer notre économie”.

Elle a aussi expliqué qu’elle aimerait travailler sur l’éducation -son cheval de bataille en tant que Miss- ou encore l’agriculture : “Il y a vraiment beaucoup de choses à faire. J’ai plein de projets, plein de rêves, et j’espère que je pourrais les réaliser”.  

 

SourceTelerama

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

L’inlassable hausse des cotisations sociales

Les nouvelles hausses des cotisations sociales sont effectives depuis le 1er janvier. Adoptées en conseil des ministres le 13 décembre, elles visent la tranche A de la retraite et l’assurance maladie. Des augmentations "nécessaires", juge le gouvernement, malgré les réticences des partenaires sociaux.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Premiers soldes de l’année : le retour des bonnes...

C’est parti pour les premiers soldes de 2020. Jusqu’au 9 février, les commerces affichent des réductions pour écouler les stocks et attirer la clientèle. Cette démarche commerciale vise à re-dynamiser l’activité, car au lendemain des fêtes de fin d’année, les boutiques du centre-ville de Papeete avaient tourné au ralenti.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X