dimanche 18 avril 2021
A VOIR

|

Une brasserie baptise sa bière d’un nom en maori et se trompe de signification

Publié le

Une brasserie de la province canadienne d'Alberta a présenté des excuses pour avoir baptisé une de ses bières d'un nom Maori voulant dire "poils pubiens" et non "plume" comme elle le croyait, selon la chaîne CBC.

Publié le 08/08/2020 à 13:02 - Mise à jour le 08/08/2020 à 13:03
Lecture < 1 min.

Une brasserie de la province canadienne d'Alberta a présenté des excuses pour avoir baptisé une de ses bières d'un nom Maori voulant dire "poils pubiens" et non "plume" comme elle le croyait, selon la chaîne CBC.

La brasserie albertaine Hells’s Basement (le sous-sol de l’enfer) a mis en vente il y a deux ans une bière appelée « Huruhuru – The Feather » (Huruhuru – la plume), brassée avec des houblons de Nouvelle-Zélande, censés lui donner de la légèreté et un petit goût d’agrumes idéal pour l’été, selon ses concepteurs.

Mais au début de la semaine, Te Hamua Nikora, un Maori, a expliqué sur Facebook que dans la langue utilisée par les Maori, le mot Huruhuru ne voulait pas dire plume mais plutôt poils pubiens, soulignant qu’il aurait été « prudent et respectueux » de consulter un expert du Reo Maori.

I left them a wee message:You do know huruhuru is the Māori word for PUBIC HAIR, ay?Māori as in the Indigenous…

Posted by TeHamua Nikora on Monday, August 3, 2020

Le patron de la brasserie Mike Patriquin a indiqué dans un message à la CBC qu’il n’avait pas l’intention « de s’approprier ou d’offenser la culture ou le peuple maoris » et qu’il présentait des « excuses à tous ceux qui ont pu se sentir offensés ».

« Nous reconnaissons que nous n’avons pas envisagé que Huruhuru pouvait être compris comme une référence à des poils pubiens dans la langue commune et que la consultation d’un représentant maori aurait été une meilleure référence que celle de dictionnaires en ligne », a-t-il ajouté.

M. Patriquin a aussi indiqué avoir l’intention de rebaptiser sa bière.

M. Nikora avait aussi pris à partie sur Facebook une maroquinerie ouverte récemment à Wellington, également baptisée Huruhuru.

Well, can’t say I didn’t try to help! 😂😂😂EDIT….Yes I know huruhuru means feather, fur and even hair of the…

Posted by TeHamua Nikora on Friday, July 31, 2020

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.